Marc Timsit OPÉRATION CATARACTE phakoémulsification par ultrasons

OPÉRATION DE LA CATARACTE

En quoi consiste l'opération de la cataracte ?

L'implant, cristallin artificiel intra-oculaire, est la meilleure solution optique car l’implant est à la même place que le cristallin ôté. Il s'agit d'une technique qui est utilisée maintenant depuis une trentaine d’années et qui a parfaitement fait ses preuves au long cours. Il n'existe pas de rejet ni de contre-indications. L'implantation peut se révéler impossible ou contre-indiquée en raison de conditions découvertes pendant l'intervention, et le chirurgien peut alors renoncer à l'effectuer. Actuellement on dispose d’implants souples en acrylique ou en silicone qui ont l’avantage de pouvoir être introduits dans l’oeil pliés sans avoir à agrandir l’incision. Les implants peuvent convenir à presque tous les patients. Aujourd'hui, en raison de l'augmentation du nombre de cataractes opérées plus tôt, le style de vie des seniors est plus exigeant (voyages, sports, conduite, travaux divers), la qualité de vision devient indispensable. Aussi est-il important de choisir un implant qui permette le meilleur confort de vision, sans gêne liée à la lumière, une meilleure sensibilité au contraste de jour comme de nuit.

L'intervention se passe sous microscope opératoire qui permet une grande précision dans les gestes. Le chirurgien réalise une extraction extra-capsulaire : seul le contenu opacifié du cristallin est retiré par une petite ouverture de 3 millimètres, la capsule postérieure du cristallin est laissée en place. Le cristallin est d’abord fragmenté par des ultrasons puis aspiré (phako-émulsification). L'implant est ensuite introduit dans la capsule en chambre postérieure. Actuellement on dispose d’implants souples en acrylique ou en silicone qui ont l’avantage de pouvoir être introduits dans l’oeil pliés ou grâce à un injecteur sans avoir à agrandir l’incision.

Cette technique de phako-émulsififation par ultrasons est la plus sûre et la plus performante. Elle n’exige qu’une toute petite ouverture de l’oeil en général suturée par un seul fil et la récupération visuelle est rapide. Certains chirurgiens n’utilisent pas de suture. Elle nécessite un équipement moderne et une bonne expérience du chirurgien. Les appareils de phako-émulsification n’ont cessé de se perfectionner au cours de ces dernières années, devenant plus maniables et plus fiables. Cependant certaines cataractes ne permettent pas l’utilisation des ultra-sons : le cristallin peut être alors être expulsé d’un seul bloc, manuellement : celà nécessite une ouverture plus grande de l’oeil et plusieurs fils de suture