chirurgie réfractive

Opération myopie

La chirurgie réfractive Lasik a pour but de supprimer lunettes et lentilles par la correction au laser de la myopie astigmatisme presbytie hypermétropie. chirurgie réfractive 1: opération de la myopie - indications opératoires- examens. 2: opération astigmatisme presbytie hypermétropie - motivation pour l’ opération - examens 3: Lasik sur mesure. Zyoptix Orbscan Aberrométrie 4: LASIK et PKR. Le Lasik : suites- chirurgie bilatérale ou non 5: La PKR - Intérêt du Lasik 6: facteurs influant sur le résultat- Améliorations techniques- Résultats myope 7: Résultats: hypermétrope astigmate presbyte. Effets secondaires du lasik. Risques 8: opération pour forte myopie et hypermétropie. 9: implants- astigmatisme 10: autres opérations de myopie

CHIRURGIE RÉFRACTIVE LASER ET IMPLANT    8

chirurgie réfractive |1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | opération myopie astigmatisme | opération presbytie hypermétropie

LASIK
implantmyopie

Implant Icare, laboratoire Corneal

LE LASIK, LA PKR et les autres… La chirurgie réfractive cornéeenne au laser s'est imposée dans le traitement de la majorité des amétropies. Dans les articles précédents (IO 196 et IO 197) nous avions présenté les techniques de chirurgie réfractive au laser par Lasik et par PKR qui couvrent 95 % des indications de chirurgie réfractive. Celles-ci correspondent à la myopie jusqu'à 10-12 dioptries, à l' hypermétropie jusqu'à 5 dioptries et à l' astigmatisme. Au delà de ces limites, la chirurgie réfractive cornéeenne au laser nest plus compatible avec une bonne qualité visuelle. L' implant intra-oculaire, par contre, permettent de corriger la totalité de l'amétropie sans altérer la qualité de la vision. Ces fortes amétropies constituent un réel handicap pour les porteurs, surtout si les lentilles de contact ne peuvent être portées. A l'inverse, pour la petite myopie, peuventt être proposées la mise en place d'anneaux intra-cornéens ou une kératotomie radiaire. 3èmepartie : Les autres interventions Docteur Marc Timsit, Ancien Interne et Chef de Clinique, Ophtalmologique des Hôpitaux de Paris Les forts myopes et hypermétropes peuvent donc bénéficier de la mise en place d’un implant intra-oculaire. Quels sont les avantages de l'implant ? Marc Timsit : Avec un implant, le résultat visuel est d'excellente qualité dans tous les cas et il est habituel de noter une amélioration de la meilleure acuité visuelle corrigée par un gain de deux lignes en moyenne sur l'échelle d'acuité visuelle. C'est un avantage de l'implant par rapport au port de lunettes ou à la chirurgie réfractive cornéeenne au laser par Lasik ou PKR qui expose, pour les fortes amétropies, au risque de diminution de la meilleure acuité visuelle corrigée. Cette technique nécessite d’effectuer une incision de l'œil pour introduire l’implant. L’opération est indolore. Avec l'implant, la récupération visuelle est rapide : en quelques jours. La précision de la correction par l'implant est en général excellente, par contre, il n’y a pas de correction de l’astigmatisme. Quels sont les différents implants utilisés, leurs avantages et leurs inconvénients ? Quatre types d'implant peuvent être utilisés. Il peut s'agir d'implant de chambre antérieure : implant à support angulaire ou implant "clippé" à l'iris ou d'implant de chambre postérieure de deux types : implant pré-cristallinien ou implant remplaçant le cristallin. • L'implant de chambre antérieure à fixation angulaire. La conception de cet implant a été réalisée suite à une étude multicentrique française. Cet implant est commercialisé sous le nom de Nuvita (laboratoire Bausch & Lomb). La première génération de cet implant était responsable d'une perte de cellules endothéliales. Il s'agit actuellement de la troisième génération avec laquelle il semble que le problème soit réglé. L'inconvénient majeur de cet implant est l'existence de déformations pupillaires progressives avec ovalisation dans environ 30 % des cas, augmentant avec le temps et nécessitant de retirer l'implant lorsqu'elles sont gênantes. Le deuxième inconvénient de cet implant est l'existence de halos ou d'éblouissements gênants dans 20% des cas, mais diminuant avec le temps, sans toutefois disparaître totalement.