chirurgie réfractive

FreeCounter
Opération myopie

Quelles sont les opérations de chirurgie refractive applicables aux myopies fortes ? - La PKR expose au risque de voile cornéen (haze) et de régression du résultat. - Le LASIK est l'opération de chirurgie refractive de choix. Il donne de bons résultats en ce qui concerne la réfraction et la qualité de la vision jusqu'à 10-12 dioptries. Pour les fortes myopies, le facteur limitant de la correction par la chirurgie refractive au lasik est l'épaisseur cornéenne : il faut laisser une cornée restante d'une épaisseur minimale de 250 microns pour qu'un Lasik puisse être effectué. Au-delà, on peut effectuer une correction partielle ou mettre en place un implant intra-oculaire. L'existence fréquente d'un astigmatisme associé, dont le traitement consomme beaucoup d'épaisseur de cornée, peut limiter le traitement sphérique et oblige parfois à un compromis. Les implants intra-oculaires permettent de corriger la totalité de l'amétropie sans altérer la qualité de la vision. Il peut s'agir d'implants de chambre antérieure, à support angulaire ou clippés à l'iris, ou d'implants de chambre postérieure pré-cristalliniens ou remplaçant le cristallin. Quelles sont les opérations de chirurgie refractive applicables aux astigmatismes ? - Le LASIK est la technique de choix. L'astigmatisme associé ou isolé jusqu'à 6 dioptries peut être corrigé de façon satisfaisante avec les lasers de dernière génération. Si l'astigmatisme est important, on ne peut garantir la correction complète en une seule opération. L'avantage du Lasik est la facilité de reprise en cas de correction insuffisante, la possibilité de corriger des astigmatismes importants ou complexes, obliques, mixtes ou composés. En cas d'astigmatisme important, on peut réaliser une intervention "Bi-optic" couplant la mise en place d'un implant et un LASIK, en deux ou trois temps opératoires séparés. Les implants toriques ne corrigent pas, pour l'instant, l'astigmatisme de façon satisfaisante. Quelles sont les opérations de chirurgie refractive applicables aux hypermétropes ? - La PKR peut corriger jusqu'à 3 dioptries mais les résultats les plus rapides, fiables et les plus constants sont obtenus par le Lasik qui peut corriger jusqu'à 6 dioptries. - L'opération de chirurgie refractive est inutile chez le sujet jeune, si l'hypermétropie est faible et bien compensée, car sa vision est encore normale. Elle est surtout justifiée après 45 ans, parfois plus tôt, quand apparaît une baisse visuelle notable à toutes les distances, pour la lecture comme de loin, nécessitant un port de lunettes permanent. Il n'y a pas d'âge limite pour opérer. Pour cette amétropie, le laser Excimer réalise une ablation annulaire périphérique augmentant la puissance centrale. Quelles sont les techniques chirurgicales applicables aux presbytes ? Lorsqu'on opère un myope proche de la quarantaine, on peut décider volontairement de sous-corriger l'un des deux yeux ce qui per- met de retarder ou d'éviter la presbytie, tout en conservant une bonne vision de loin. L'âge avancé n'est donc pas une limitation à l'opération. Le laser Excimer réduit, par ablation différentiée, la différence de puissance entre les deux méridiens les plus différents pour régulariser la surface de la cornée : - Le Lasik est la technique de choix pour la correction de certaines presbyties. Actuellement la meilleure indication est la correction d'une presbytie associée à une hypermétropie. Le patient bénéficie du caractère multifocal et progressif de la cornée opérée ainsi que d'une bascule favorisant l'oeil non directeur en vision de près. - La technique de restauration de l'accommodation par bandes d'expansion sclérales n'a pas fait la preuve de résultats reproductibles et durables. Quel recul avons-nous actuellement sur cette chirurgie refractive? La kératotomie radiaire est une opération courante depuis 20 ans. Le laser Excimer est pratiqué depuis une quinzaine d'années. Le Lasik date d'une dizaine d'années. Le recul que nous avons est maintenant important. En 1999, un million de personnes ont été opérées aux USA, 100 000 en France. Le taux de satisfaction des patients opérés est très élevé (97%). Quels sont les examens à effectuer avant la chirurgie refractive ? La pachymétrie cornéenne est essentielle pour déterminer l'importance de la myopie que l'on peut corriger. Pour corriger une myopie, 40 à 120 microns doivent être retirés du centre. Le mur résiduel cornéen postérieur doit être de 250 microns. L'épaisseur cornéenne moyenne préopératoire est de 550 microns. Chaque impact de laser enlève environ 0.25 micron de cornée. Il est facile de comprendre que plus une cornée est mince, moins on pourra corriger de myopie.

La chirurgie réfractive Lasik a pour but de supprimer lunettes et lentilles par la correction au laser de la myopie astigmatisme presbytie hypermétropie. chirurgie réfractive 1: opération de la myopie - indications opératoires- examens. 2: opération astigmatisme presbytie hypermétropie - motivation pour l’ opération - examens 3: Lasik sur mesure. Zyoptix Orbscan Aberrométrie 4: LASIK et PKR. Le Lasik : suites- chirurgie bilatérale ou non 5: La PKR - Intérêt du Lasik 6: facteurs influant sur le résultat- Améliorations techniques- Résultats myope 7: Résultats: hypermétrope astigmate presbyte. Effets secondaires du lasik. Risques 8: opération pour forte myopie et hypermétropie. 9: implants- astigmatisme 10: autres opérations de myopie

CHIRURGIE REFRACTIVE LASER LASIK    2

chirurgie réfractive |1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | opération myopie astigmatisme | opération presbytie hypermétropie

chirurgierefractivelaser-1a