Marc Timsit CORPS FLOTTANTS du vitré décollement du vitré

Corps flottants

DECOLLEMENT DE LA RÉTINE

Les corps flottants

 

 

 

Docteur Marc Timsit

 

 

http://www.ophtalmologie.fr/operation-myopie/traitement-laser-des-corps-flottants-dans-vitre-t82.html

 

Les corps flottants dans la vision sont fréquents. Parfois les corps flottants se résorbent spontanément en quelques semaines ou sont trop petits pour poser un problème. Quand les corps flottants persistent, il peuvent être très gênant dans la vie de tous les jours. Si les corps flottants ne sont pas situés trop près de la rétine ou du cristallin, un traitement par laser peut les aider à se résorber, les vaporiser et les faire disparaître ou les fractionner en petits corps flottants beaucoup moins gênants.

 

- Qu'est-ce qu’un corps flottant ?
 

- L'oeil a la forme générale d'un globe, constitué dans sa plus grande partie par une épaisse enveloppe : la sclère, sur laquelle se fixent les divers muscles permettant les mouvements oculaires, et par un hublot transparent en avant: la cornée. L'intérieur du globe oculaire est tapissé par une membrane: la rétine, siège de nombreuses cellules nerveuses sensibles à la lumière, aux formes, aux couleurs, et qui transmettent au cerveau par l'intermédiaire du nerf optique, ce que nous voyons. Le vitré est la masse gélatineuse qui remplit l'intérieur de l'oeil et qui maintient son volume. Ce vitré est transparent mais il va se modifier avec le temps. Ce liquide, comme le reste de l’organisme, vieillit et forme des condensations : les corps flottants ou mouches volantes.

 

- Qui présente des corps flottants ?
 

- Avec l’âge, le vitré se modifie, se liquéfie et forme des condensations généralement modérées. Mais parfois suffisamment importantes pour gêner la vie de tous les jours, le travail, la conduite, la lecture et la vision sur ordinateur. Ces modifications sont plus nombreuses, plus importantes et plus précoces chez les myopes car leur vitré est moins homogène.

Les opérés de cataracte, les personnes ayant subi un traumatisme oculaire, une inflammation intra-oculaire, sont également susceptibles de présenter des corps flottants.

Toutefois, il faut souligner qu'il n'est pas rare de voir des corps flottants chez des sujets non myopes, jeunes et en excellente santé.

 

- Quels sont les symptômes présentés ?
 

Les corps flottants sont des tâches, points noirs ou filaments plus ou moins sombres, plus ou moins définis, qui vont se promener, voltiger, comme suspendues dans l’air quand on fait bouger l’oeil. Les mouvements un peu brusques de l’oeil font qu’ils se déplacent en même temps mais poursuivent leur mouvement après l’immobilisation des yeux. En général ils sont bien visibles quand on regarde une surface claire et uniformément éclairée : le plafond, le ciel, ou une page blanche. Ils sont parfois accompagnés de points brillants intermittents. Parfois existe la perception d’éclairs surtout lors de la constitution d’un décollement du vitré qui s’accompagne de l’apparition brutale de corps flottants.

Les deux yeux sont souvent frappés. La gêne que l’on peut ressentir dépend de l’emplacement de ces corps flottants : plus ils sont dans l’axe de la vision et proches de la rétine plus ils sont gênants mais il est certain que le profil psychologique de la personne joue un grand rôle: ils peuvent entraîner une véritable obsession et ne font qu’accroître l’anxiété d'un sujet déprimé.

 

- Qu’est ce que le décollement du vitré ?
 

- L'âge favorise la présence des corps flottants, et on constate souvent leur majoration quand se produit après 50 ans, le décollement du vitré, qui est un phénomène courant dû à une liquéfaction du vitré, physiologique au cours du vieillissement. Le patient présente alors brutalement devant un oeil des images de toile d'araignée, de mouches volantes importantes et gênantes. Au début il croit qu'il s'agit d'éléments extérieurs, mais il se rend vite compte qu'en fait c'est dans l'oeil que le phénomène est présent.

Le vitré se détache alors de ses attaches rétiniennes en tirant sur la rétine, ce qui peut engendrer des complications (décollement de rétine par traction et déchirure ou hémorragie).

Il faut consulter rapidement un ophtalmologiste qui va explorer minutieusement le vitré et l'ensemble de la rétine, principalement la périphérie rétinienne. Il constate la présence de condensations, de fibrilles dans le vitré et vérifie surtout qu'il n'y a pas d'hémorragie ou de risque de décollement de rétine.

Il n’y a pas lieu de s’inquiéter devant la perception de corps flottants, de mouches volantes, de filaments..., mais leur apparition nécessite un examen approfondi de la rétine surtout si ces corps flottants se multiplient ou si des éclairs apparaissent, fixes dans un endroit bien déterminé et persistent même les yeux fermés.

Le traitement de la rétine au laser argon ne s'impose que s'il existe des lésions pouvant entraîner un décollement de la rétine. Dans la majorité des cas l'examen n'en retrouve pas.

En cas de lésion rétinienne dangereuse, le décollement de la rétine peut être évité par un traitement au laser entrepris à temps. Il permet de consolider la rétine en cas de découverte de régions fragiles. Ce traitement n'a pas pour but de supprimer les corps flottants mais d'éviter la complication grave que constitue le décollement de la rétine.

 

- Quel examen faut-il pratiquer ?
 

- Il faut pratiquer un examen oculaire complet sans se contenter de l'examen classique et insuffisant du « fond d'oeil ». On utilise pour cela un miroir spécial appelé « verre à trois miroirs» permettant de visualiser, après dilatation de la pupille, la rétine périphérique, zone de lésions pouvant conduire à un décollement de rétine: déchirures, trous, palissades, givre, brides vitréennes. Ces lésions siégeant en rétine périphériques non visuelles, leur traitement au laser argon n'entraînera aucune complication, aucun déficit visuel. Il est important parfois, devant des lésions menaçantes, de bien faire comprendre au patient que le traitement au laser argon de la rétine est urgent: en effet, en cas de retard, un décollement de rétine peut se constituer, rendant le laser inefficace et imposant l'intervention chirurgicale de résultat aléatoire.

 

Quelles sont les possibilités de traitement des corps flottants ?
 

- Ne rien faire et attendre que le patient s'y habitue avec le temps. Il peut exister une diminution des corps flottants qui sédimentent dans le bas du vitré et peuvent devenir ainsi moins visibles. Le cerveau aussi participe, en négligeant ces images parasites. Boire suffisamment d'eau pour limiter la déshydratation du vitré. Il est souvent conseillé par les ophtalmologistes de s’habituer aux corps flottants ou d’oublier leur existence. Mais si les corps flottants persistent plusieurs mois sans amélioration, il y aura rarement une amélioration avec le temps.

 

- Il n'existe pas de traitement médicamenteux efficace des corps flottants. Le patient peut s'y habituer avec le temps. Il existe alors une diminution des corps flottants qui sédimentent dans le bas du vitré et deveniennent ainsi quasiment invisibles. Le cerveau aussi participe, en négligeant ces images parasites. Par ailleurs on conseille de boire suffisamment d'eau pour limiter la déshydratation du vitré.

 

- la vitrectomie est une opération chirurgicale lourde et non dénuée de risque. Cette opération consiste à introduire dans l’oeil trois tubes et à découper et aspirer les corps flottants. La cataracte est une complication fréquente de cette opération. Des déchirures rétiniennes et un décollement de la rétine peuvent survenir. Une infection peut aboutir à la perte de l’oeil. La vitrectomie n’est généralement pas indiquée pour supprimer les corps flottants, car on juge qu'il y a trop de risque de complications.

 

- Un traitement par laser Yag peut être effectué dans les cas où les corps flottants sont très invalidants. Ce laser peut être entrepris sous certaines conditions: corps flottants uniques ou peu nombreux, bien visibles par l'ophtalmologiste à l'examen du vitré, de consistance pas trop fibreuse, situés ni trop près de la rétine (risque d'hémorragie rétinienne) ni trop près du cristallin (risque de cataracte).

 

- Qu’est-ce que le laser YAG ?
 

- La mise au point du laser YAG date des années 80. On entend souvent dire que le laser Yag brise un gros corps flottant pour former de multiples petits corps flottants. Ce n’est pas le cas. Les corps flottants peuvent disparaître après le laser Yag. L’action du laser Yag n’est pas mécanique mais optique. Il s’agit d’une vaporisation du tissu par claquage optique à une certaine longueur d’onde, sans effet thermique. Le tissu est transformé en un plasma gazeux qui va ensuite s’évaporer•

decollement-retine