OPÉRATION PRESBYTIE CONTRE-INDICATIONS

Marc Timsit Opération de l'hypermétropie presbytie contre-indications

Quelles sont les contre-indications de l'opération de l'hypermétropie-presbytie par le laser ?

Les contre-indications de l'opération d'hypermétropie-presbytie sont d'abord les contre-indications du KÉRATOCÔNE laser excimer: les maladies auto-immunes, les pathologies de la cornée (kératocône, kératite sèche sévère, herpès de la cornée récent) ou les pathologies de la rétine, le diabète mal équilibré compliqué de rétinopathie, l' amblyopie profonde d'un oeil.

Les réglementations concernant l'aptitude à certaines professions peuvent limiter l'opération de l'hypermétropie-presbytie. Il faut donc vérifier auprès dès administrations compétentes si une opération d'hypermétropie-presbytie par lasik est acceptée (armée, police, gendarmerie, marine, sapeurs-pompiers, SNCF, transport aérien ou routier... ).

Il faut rappeler que les yeux opérés conservent leurs particularités anatomiques, ainsi que d'éventuelles prédispositions pathologiques. et doivent donc continuer à être examinés régulièrement avec la même périodicité que les yeux n'ayant pas subi d'opération. La tension oculaire et le fond d'oeil doivent être régulièrement examinés. Il faut toujours mentionner lors d'une consultation d'ophtalmologie le fait que l'on a subi une opération d'hypermétropie-presbytie..

Si survient plus tard une cataracte, un glaucome, une maladie de la rétine, ces pathologies pourront être traitées dans les mêmes conditions que si l'oeil n'avait pas déjà subi une'opération d'hypermétropie-presbytie. La mesure de la longueur de l'oeil doit être faite avant l'opération d'hypermétropie-presbytie en prévision d'une éventuelle opération future pour cataracte. Elle permettra une meilleure précision du calcul de l'implant.

Quels sont les examens à effectuer avant un lasik, opération au laser de la presbytie et hypermétropie ?

Avant un lasik, opération au laser pour presbytie et hypermétropie, l'ophtalmologiste pratique un examen complet de l'oeil pour s'assurer de l'absence de pathologie sous-jacente (en particulier état de la cornée, cataracte, glaucome, atteinte de la macula)

Le lasik nécessite en outre des examens particuliers :

  • Une topographie cornéenne pour s'assurer de l'absence d’un kératocône contre-indication au lasik.
  • Une pachymétrie permet d'étudier l'épaisseur de la cornée, une cornée fine nécessitant des mesures particulières pour le lasik.
  • L'aberrométrie et la reconnaissance irienne vont permettre d'optimiser le centrage du traitement et de diminuer les aberrations optiques.
  • La mesure du diamètre de la pupille permet de déterminer la zone optique de traitement par le laser. En effet, plus la pupille est large, plus la zone de traitement devra être large pour éviter les effets secondaires
FORUM OPERATION PRESBYTIE