Marc Timsit IntraCOR opération presbytie

OPÉRATION PRESBYTIE PAR INTRACOR

IntraCOR. L'opération de la presbytie au laser pour les sujets voyant bien de loin

IntraCOR : une opération de presbytie au laser

Dr Marc Timsit

Qu'est-ce que l'IntraCOR ?

Docteur M
.T. - L'intraCOR™ est une nouvelle opération de la presbytie qui peut être réalisée actuellement en France par quelques chirurgiens depuis fin 2009. L'Intracor a pour intérêt majeur de pouvoir maintenant opérer de la presbytie les sujets ayant une bonne vision de loin. Cette demande, fréquente, ne pouvait pas être satisfaite jusqu'à présent par une autre opération de presbytie dans le souci de ménager leur vision de loin.
L'Intracor a été développé par le laboratoire Baush et Lomb Technolas Perfect Vision. Il utilise un
laser femtoseconde particulier Femtec de grande précision, achat coûteux, dans lequel très peu de cliniques privées ont investi. L'action du laser femtoseconde est de faire bomber la cornée centrale sur deux à trois millimètres par un traitement en anneaux concentriques dans l'épaisseur de la cornée. Le but est de modifier sa courbure donc de la rendre plus convergente, ce qui permet la lecture.

Quel est l'intérêt de l'IntraCOR ?
Docteur M.T. - L'intraCor a lieu dans l'épaisseur de la cornée donc l'opération est purement intra-cornéenne (intracor). Il n'y a pas de découpe d'un volet comme lors d'un lasik. La surface de la cornée n'est pas concernée ce qui différencie l'intraCor d'un laser excimer de surface (PKR, épilasik, lasek). Les suites opératoires sont donc simples, indolores, sans risque d'infection ni de sécheresse oculaire.
- L'opération est rapide. Le laser dure quelques secondes, la procédure complète une vingtaine de minutes. Elle est totalement indolore.
- La vision de près est bonne dès le lendemain. Le travail peut être repris le lendemain.
- La vision de loin n'est affectée par l'intraCor que d'une façon modérée et temporaire. Ce point est très important à souligner car c'était le facteur limitant de toutes les procédures d'opération de la presbytie jusque là réservées seulement aux sujets ayant une vision de loin déjà pénalisée par une myopie ou une hypermétropie. Cette limitation étant imposée par le souci de ne pas nuire à la vision de loin.

Quelles sont les indications de l'IntraCOR ?
Docteur M.T. - Les indications sont strictes si l'on désire des résultats fiables. L'intraCor ne s'adresse qu'aux
sujets ayant une bonne vision de loin et légèrement hypermétropes et faiblement astigmates. La presbytie doit être bien installée mais il n'est pas utile d'attendre que la presbytie soit complète pour opérer, l'addition réfractive obtenue, en principe de +2,50 dioptries, permettant d'absorber l'évolution de la presbytie dans le temps. En cas de myopie ou d'hypermétropie nette ainsi qu'en cas d'astigmatisme notable, il faut s'adresser à une autre technique par lasik ou implants, très efficaces dans ces cas.
- La cornée doit en outre être suffisamment épaisse pour une bonne efficacité du laser.

Quels sont les risques de l'IntraCOR ?
Docteur M.T. - La difficulté de l'opération réside dans le centrage des anneaux qui doit se faire au millimètre près (l'anneau central mesure 1,7 mm de diamètre). Ce centrage est effectué soigneusement avant la délivrance des impacts de laser. Un décentrement peut entraîner une perte de l'effet réfractif ou des effets secondaires à type d'éblouissements, de halos. C'est pourquoi ce centrage nécessite du temps, de la minutie et de l'expertise de la part du chirurgien.

Quelles sont les alternatives à l'opération de la presbytie par IntraCOR ?
Docteur M.T.- L'
opération de la presbytie par Lasik remodèle la cornée au laser excimer après avoir découpé un volet cornéen superficiel au laser femtoseconde et permet de la rendre multifocale ou de rendre un œil un peu myope pour la vision de près. Il s’adresse surtout aux sujets porteurs d'une correction de loin, hypermétropes, myopes ou astigmates, moins aux sujets emmétropes ayant une bonne vision de loin.
-
L'opération de la presbytie par mise en place d' implants multifocaux trouve sa place après 55 ans ou lorsque se pose l’indication de l’ablation du cristallin. Ils donnent une très bonne vision de loin et de près moyennant une certaine diminution de la vision des contrastes, quelques halos et éblouissements. Ils s’adressent surtout aux sujets plus âgés, de préférence hypermétropes mais parfois aussi myopes ou astigmates.
-
L'opération de presbytie par implants accommodatifs est également indiquée en remplacement du cristallin lorsque le patient souhaite privilégier la vision de loin et la vision intermédiaire.

- Quel est l'avantage de l'IntraCOR par rapport au lasik ?
Docteur M.T. - L'opération de la presbytie par Intracor est purement intra-cornéenne. On évite donc l’étape de la découpe du volet nécessaire pour le lasik. Cela réduit les risques et complications éventuelles post-opératoires liées au volet (déplacement, plis, douleurs, sécheresse oculaire, infection, inflammation, problèmes de cicatrisation, précautions à prendre dans les suites post-opératoires). Le confort postopératoire est aussi grandement amélioré puisqu’il n’y a pas de découpe cornéenne en surface donc aucune douleur et des suites très simples.
- Le traitement du stroma cornéen respecte la surface de la cornée et induit donc moins de sécheresse oculaire que les autres chirurgies par laser. Il préserve les fibres antérieures de la cornée les plus résistantes d’où une meilleure stabilité des résultats.

- Quels sont les résultats ?
Docteur M.T. - Les résultats de l'Intracor à 2 ans commencent à être publiés. Ils sont encourageants et stables sur cette période. Le colombien Ruiz, qui est l'initiateur de la technique, a effectué plus de 1000 cas en 4 ans. Ses résultats publiés sont bons.
L'intraCor est actuellement réalisable en France par quelques chirurgiens, spécialement formés, dans quelques centres de pointe. Les résultats sont conformes aux publications. L’IntraCOR permet de corriger la vision de près tout en conservant une vision de loin bonne ou assez bonne (perte d'une à deux lignes de lecture au tableau) dans la grande majorité des cas. Les résultats sont bons si les indications opératoires sont bien posées et si l'éxécution est parfaite. L'Intracor permet de s'affranchir des lunettes de près dans la grande majorité des cas ou parfois une amélioration partielle. Dans les cas de résultat insuffisant, une petite correction par lunettes peut être utile pour la lecture prolongée ou en basse luminosité Une ré-intervention dans les mêmes conditions est aussi possible. L'opération du deuxième œil, si elle est possible, peut améliorer le résultat. A l'opposé, il peut suffire, souvent, de n'opérer qu'un seul œil (l'œil non directeur).

Docteur-Marc-Timsit