Marc Timsit OPÉRATION HYPERMÉTROPIE-PRESBYTIE

OPÉRATION HYPERMÉTROPIE-PRESBYTIE

Opération de l'hypermétropie - presbytie

- Dr Marc Timsit - Environ un sujet sur deux à 45 ans est porteur d'une hypermétropie de 0,50 dioptrie ou plus. Il est le meilleur candidat à une opération à l'âge de la presbytie. Le presbyte porteur d'une hypermétropie est encore plus demandeur d'une opération que le myope. Sa satisfaction sera encore plus importante. En effet, le myope a vécu depuis une trentaine d’années avec son défaut visuel stabilisé, est habitué à une certaine qualité de vision avec les lentilles et lit sans lunettes. Le sujet porteur d'une hypermétropie, au contraire, a en général, vécu sans lunettes jusqu’à 40 ans et s’inquiète, quand il devient presbyte à cette date, de voir chuter brutalement sa vision sans lunettes d’abord pour la lecture. En cas d'hypermétropie, la vision de loin peut être encore bonne ou déjà abaissée. Ce handicap s’aggrave rapidement en quelques années et est souvent mal vécu.
Une fois opéré de son hypermétropie et de sa presbytie, le patient obtient une très nette amélioration de la lecture, de la vision intermédiaire (maquillage, rasage, vision sur ordinateur, étiquette dans les vitrines, détails des visages à une distance de conversation…) et de la vision de loin si nécessaire (conduite automobile, télévision), le rendant beaucoup moins dépendant des lunettes. La satisfaction du presbyte hypermétrope opéré est donc importante.

- L’opération de l'hypermétropie est généralement inutile chez le sujet jeune ayant une faible hypermétropie quand la vision est encore normale. L'opération de l'hypermétropie est justifiée plus tard, quand le pouvoir d'accommodation du cristallin commence à faiblir et qu'il devient presbyte. Après 40-45 ans l’hypermétropie se révèle et la vision baisse rapidement d'abord pour la lecture ensuite pour la vision de loin, nécessitant un port de lunettes permanent.
On peut effectuer l'opération chez un hypermétrope plus jeune si l'hypermétropie est forte et s'il est porteur de lunettes en permanence. Il n'y a pas d'âge limite pour opérer l'hypermétropie.

- Pour corriger la presbytie et l'hypermétropie, le lasik avec laser femtoseconde est l'opération de choix. C'est en effet une opération indolore sous anesthésie locale par collyre qui permet l'opération de la presbytie et de l'hypermétropie avec des résultats rapides: le patient peut souvent lire sans lunettes quelques minutes après l’opération La stabilisation de la vision se fait aussi rapidement en quelques semaines. Avec le lasik, les reprises en cas de résultat insuffisant sont possibles aisément.
L'opération du deuxième œil permettra corriger un peu mieux la vision de loin (hypermétropie) ou la lecture (presbytie) selon les désirs du patient et la planification des opérations en fonction de la dominance oculaire. Il est donc préférable de proposer l'opération du deuxième oeil après stabilisation de la vision du premier oeil soit 15 jours à un mois après la première opération.
Le lasik avec
laser femtoseconde utilisé dans quelques centres très équipés remplace maintenant la découpe du volet au rabot par une découpe par bulles de gaz. Il apporte la sécurité et la précision indispensable à l'opération de l'hypermétropie et de la presbytie.

- La mise en place d'une implant progressif multifocal est la deuxième opération pouvant être effectuée pour corriger l'hypermétropie et la presbytie.

Le choix de la technique qui donnera le meilleur résultat se fait selon plusieurs critères: les compétences du chirurgien. L'implant nécessite une compétence chirurgicale spécifique et une opération parfaite. Le presby-lasik nécessite une certaine expérience. le matériel dont il dispose. Le laser pour un presby-lasik exige actuellement un laser femtoseconde et une optimisation précise par les traitements laser les plus récents. - l'âge - la réserve d'accommodation du sujet. - l'état de vieillissement du cristallin, un début d'opacification oriente vers l'implant. - le degré d'hypermétropie. - l'existence ou non d'un décollement postérieur du vitré. S'il n'existe pas encore, le laser est plutôt conseillé. - l'existence d'un astigmatisme associé. - les souhaits du patient. Le laser est une opération plus légère. L'implant donne une vision binoculaire et une très bonne vision de près des deux yeux qui sera durable dans le temps.

Docteur-Marc-Timsit