Opération de myopie laser de surface

La description de votre expérience personnelle après une operation de la myopie ou de la presbytie par laser lasik ou implants est la bienvenue

Opération de myopie laser de surface

UNREAD_POSTpar elise » 07 Jan 2010

Avant
J’ai 30 ans et je me suis faite opérée de la myopie le 08/10/08 .

Ma myopie ( - 5 aux deux yeux) était stable depuis 5 ans. Je pensais à l’opération depuis longtemps mais mon ophtalmo n’était pas enthousiasme (euphémisme). Quand je l’ai revu en août 2008, il avait complètement changé d’avis grâce à la technique de découpe du volet cornée au laser femto seconde. Il m’a orienté sur celui qu’il considère comme le meilleur chirurgien. J’ai donc pris rendez-vous avec lui. La consultation (150 euros) a révélé que j’avais les yeux secs. A l’examen le professeur n’a pas constaté de contre indication. Il m’a envoyé à la clinique de la vision pour passer les examens complémentaires avec un orthoptiste.
J’ai eu rendez-vous le 30 aout. J’ai eu droit à un fond d’œil pour compléter les tests sur machines (50 euros). Un léger astigmatisme est apparu mais très léger et non corrigeable. L'orthoptiste m’a simplement signalé à l’issue des tests que j’avais une cornée très fine mais sans risques associés. Il m’a dit que le professeur prendrait la décision de m’opérer ou non et du choix de la technique.

J’ai ensuite attendu que le professeur me recontacte pour me donner son verdict. Au bout de 15 jours j’étais assez contrariée. J’espérais une réponse rapide. J’avais peur de ne pas être opérable (à cause de ma cornée trop fine). Je n’avais pas les résultats des tests donc pas moyen de comparer sur internet avec les témoignages de mes compagnons de myopie…
J’ai finalement appelé l'orthoptiste qui m’a conseillé d’oser appeler directement le professeur sur son portable, après m’avoir rassurée et m’avoir certifié qu’ils avaient parlé de mon cas et que le professeur avait pris la décision de m’opérer !
Le professeur m’a répondu chaleureusement que j’avais bien fait d’appeler, qu’il m’opèrerait mais pas avec la technique du volet cornéen mais avec une opération de surface.
J’avais pris un max de renseignements sur la technique avec volet cornéen, je ne m’attendais pas du tout à ça. En plus ce que j’avais lu sur internet ne m’a pas enchantée : des suites longues et douloureuses… J’étais en congé la première quinzaine d’octobre. La date du 08 octobre a été arrêtée.
J’étais partagée entre euphorie et panique. Plein de questions se bousculaient dans ma tête.
J’ai finalement dressé une liste de mes questions et j’ai rappelé le professeur. J’ai ainsi appris que ma cornée faisait environ 500 microns. Le professeur était légèrement exaspéré par mes questions. Il a néanmoins répondu à mes interrogations. Il a conclu en me disant : « faites moi confiance ». Ce que j’ai fait.
Une semaine avant l’opération, j’ai reçu une ordonnance avec les collyres à acheter (2 antibiotiques différents et un collyre spécial à apporter le jour de l’opération) un anti douleur, des somnifères et du Lexomil.
J’ai commencé en parallèle un protocole homéopathique (contre l’angoisse et pour préparer l’opération). J’ai commencé à prendre des vitamines spéciales pour les yeux (béta carotène, myrtilles…) Bien sûr je ne devais plus porter de lentilles ni me maquiller.

Finalement j’étais assez peu anxieuse. Et j’ai décidé de ne pas prendre de Lexomil la veille mais juste ¼ le midi avant l’opération (programmée à 17h00). Mon mari qui m’accompagnait était bien plus nerveux que moi. J’étais pressée et j’avais peur que l’opération soit annulée à la dernière minute.

L’opération
Arrivée à 16h à la clinique de la vision, j’ai retrouvé l'orthoptiste pour passer un examen complémentaire (la tension de l’œil je crois). Tout était normal. J’ai donc attendu l’arrivée du professeur. Une autre personne attendait avec moi .Ensuite nous avons été conduit dans un vestiaire où l’on s’est déguisé en bonhomme de bloc opératoire (bonnet, blouse et cache chaussures) et nous avons abandonné nos lunettes là. Encore un sas à passer. J’avançais dans un brouillard blanc. Une infirmière est venue me mettre des gouttes anesthésiantes. Pendant ce temps-là, l’autre personne passait au laser femto seconde. J’entendais la procédure. Ensuite j’ai été conduite au bloc.
Et là ça a été rapide. Une fois allongée, le professeur m’a bétadiné copieusement, a placé un écarteur sur l’œil droit et un champ sur l’oeil gauche. Il s’est muni d’une sorte de mini crosse de hockey (bon ça n’avait certainement rien à voir, mais c’est une myope allongée sur une table d’opération avec un fort éclairage qui parle) et il commencé la partie la moins agréable de toutes : gratter la surface de l’œil… (L’épithélium je crois). C’est bien désagréable mais pas douloureux.

Ensuite le laser a été centré et les 3 courtes séances ont commencé. Je devais fixer un point rouge très flou et ce n’était pas difficile du tout, contrairement à ce que j’avais craint. 3 courtes séances de quelques secondes chacune (5 secondes ?) et hop rinçage de l’œil avec du collyre, instillation du collyre spécial (pour favoriser la cicatrisation) et pose d’une lentille de protection. 5 min tout au plus. Même chose exactement pour l’œil gauche. Ce coup-ci j’ai senti légèrement une odeur de cochon grillé. Le chirurgien plaisantait pour détendre l’atmosphère et me posait des questions. L’opération était terminée, j’étais contente et soulagée.

Les suites
On m’a donné de grosses lunettes noires façon lunettes de soudure ou lunettes de Sébastien Tellier pour ceux qui connaissent et j’ai été conduite dans une salle de repos où mon mari m’a rejoint et où j’ai mangé des petits gâteaux en buvant un jus d’orange. L’hôtesse était charmante. J’ai pris un antidouleur comme prévu. Le chirurgien est venu me donner les consignes (garder les lentilles jusqu’au samedi, dormir avec des coques… et mon mari est parti payer la clinique (700 euros) j’ai bénéficié de la technique « tissue saving » pour économiser un maximum de cornée. Je voyais flou mais ce n’était pas le même flou que celui d’un myope, c’était plutôt voilé… je voyais déjà mieux qu’avant l’opération. J’ai pu marcher tranquillement jusqu’à la voiture.
J’ai mangé un peu le soir, je n’avais pas mal du tout. J’ai repris un antidouleur de manière préventive et je me suis couchée. Je n’ai pas pris de somnifère. J’étais bien, j’avais l’impression de flotter et j’ai bien dormi (le Lexomil certainement).

Le jour suivant j’ai dormi quasiment toute la journée. J’avais des nausées et des vertiges à cause de l’anti douleur moi qui ne prend jamais de médicament, j’étais shootée. J’ai continué l’homéopathie (post opération, cicatrisante et antidouleur). Je ne supportais pas la lumière (pas facile d’ouvrir les yeux pour mettre les gouttes). Comme j’avais des nausées et aucune douleur, à peine une légère gêne, j’ai décidé de prendre un anti douleur moins fort la nuit suivante. Mauvaise idée.
Après 3 Doliprane et un anti douleur à l’ibuprofène (efficace en cas de douleurs dentaires) j’avais super mal : sensation de larmes acides, œil brulant et sable irritant… bref une super nuit. Le lendemain matin j’ai repris l’anti douleur prescrit et la douleur est repartie et j’ai encore dormi un jour entier. Nous étions le vendredi donc. La lentille gauche me gênait maintenant. Je m’y attendais et j’ai décidé de la garder encore une nuit.
Le samedi matin, je supportais un peu mieux la lumière et j’ai retiré mes lentilles non sans appréhension. J’ai pris une douche en faisant hyper attention de ne pas mettre d’eau dans mes yeux. Le professeur a téléphoné à midi pour prendre de mes nouvelles et m’a conseillé d’acheter une pommade à la vitamine A pour favoriser la cicatrisation. A la pharmacie, on a donné à mon mari un collyre sous prétexte que la pommade n’existait plus…

Bref, je n’avais plus mal du tout, j’étais encore très sensible à la lumière et l’oeil gauche avait pris le pas sur l’œil droit (très flou). Je ne pouvais pas lire, ni regarder la télé et regarder quelque chose m’était pénible à cause du décalage entre les deux yeux. J’ai commencé à flipper en me disant que pour retravailler le mardi ça allait être difficile. Même si mon état s’améliorait chaque jour, je me voyais mal conduire et travailler sur ordi alors que je ne sortais même pas de la maison.
Pour que je ne m’ennuie pas, mon mari m’a acheté un roman lu, et franchement c’était super !

Le dimanche, je suis allée faire une petite promenade avec de lunettes de soleil. Ma vision était toujours asymétrique et c’était très fatiguant. Mon œil droit est devenu dominant. Je voyais mieux mais pas encore bien.
Le lundi j’avais rendez-vous avez le chirurgien à l’hôpital américain, bien sûr, je n’étais pas en mesure de conduire. Après contrôle, le chirurgien était très content du résultat (7/10 au test de la vision). Il m’a dit de prendre mon mal en patience, que le résultat ne serait stabilisé qu’au bout d’un mois et l’œil réellement cicatrisé en 3 mois… sur les 5 couches de cornée qui doivent se reconstituer, une seule l’était.
J’étais à la fois rassurée et perplexe puisque je devais reprendre le travail le lendemain et que dans les faits j’étais incapable de conduire ou de lire… le professeur a insisté pour que je trouve la pommade vitamine a car elle est plus efficace que le collyre. Je l’ai effectivement trouvé dans la pharmacie de mon village… tous les soirs, je mets donc l’équivalent d’un grain riz dans l’oeil pour que la cicatrisation fasse son œuvre la nuit.

Le lendemain je ne suis pas allée travailler, mais le mercredi je me suis fait conduire à mon travail et j’ai tenté de travailler sur ordi. Heureusement je ne recevais pas de public, j’ai pu garder mes lunettes de soleil. L’après-midi je suis rentrée chez moi, je n’en pouvais plus. Le lendemain j'avais encore de grosses difficultés avec l’ordi et l’éclairage artificiel (des néons) me fatiguaient beaucoup.
J’ai vu le week-end arriver avec bonheur et soulagement et nous sommes partis à la mer. Là, entre 2 siestes et avec de bonnes lunettes de soleil nous avons fait des balades sur la plage. Mon œil dominant a encore changé (de nouveau le gauche). J’avais encore une gêne à cause de la vision non symétrique. Toujours est-il que ce break m’a fait beaucoup de bien.
La semaine suivante, ma vue a continué à s’améliorer un peu chaque jour. Et le mercredi (2 semaines après l‘opération, j’ai vu !!! lol des deux yeux en même temps et bien. Comme avec des lentilles ! De loin, je discernais bien les détails. Quel bonheur !
En revanche les contrastes me faisaient mal aux yeux. J’ai réglé mon écran au plus sombre. J’avais du mal avec les panneaux de signalisation pour cette raison.

De très prêt, en revanche je voyais moins bien, mais ça je savais que c’est normal. Et je fatiguais très vite. Je lisais un peu mais j’en avais vite marre. Je ne portais plus de lunette de soleil que dehors.
3 semaines après l’opération, je conduisais sans problème. Je n’avais pas de halo lumineux, je lisais les sous titres sans problèmes, je voyais hyper bien de loin. Surtout les espaces naturels (la forêt…) et je craignais toujours les néons.
J'étais plus que ravie.

4 semaines après, pas de gros changements : je suis allée au cinéma. Je lisais bien à la lumière naturelle. Je pouvais concentrer mon regard pour voir de près. J'étais très contente de l’opération. Je voyais comme avec des lentilles et bien mieux qu’avec des lunettes. Je mettais encore de la pommade à la vitamine a pour dormir et quelques gouttes de collyres dans la journée. Je prenais toujours les vitamines et une fois par semaine de l’homéopathie pour la cicatrisation.

plus d'un an plus tard: je ne prend plus de vitamines ni de pommade. Le bilan est archi positif. J'ai oublié ce que c'est d'être myope!
Parfois quand je suis fatiguée mes yeux se "désynchronisent" (j'ai l'impression qu'ils ne travaillent pas ensemble et j'ai du mal à lire, mais ça passe avec du repos. Je suis ravie de l'avoir fait.
elise
 
Messages: 1
Enregistré le: 07 Jan 2010

Re: Opération de myopie laser de surface

UNREAD_POSTpar val28 » 27 Nov 2012

Bonjour,
Merci pour votre témoignage très détaillé.
Vous avez écrit que quelques jours après l'opération vous aviez 7/10, pourriez-vous nous dire comment a évolué votre acuité visuelle par la suite svp ?
Vous parlez d'une opération de surface, vous avez eu une PKR ? un épi-lasik ?
Merci à vous
val28
 
Messages: 1
Enregistré le: 27 Nov 2012


ACCUEIL FORUM OPÉRATION MYOPIE TEMOIGNAGES D'OPÉRÉS

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités