index

A

B

C

D

E

F

G

H

I

K

L

M

N

O

P

R

S

T

U

V

Z

 

DICTIONNAIRE DE L'OPHTALMOLOGIE
 

 

ASTIGMATE
L'oeil astigmate est l'oeil atteint d'astigmatisme

ASTIGMATISME
Anomalie de courbure de la cornée qui présente une forme ovalaire au lieu d’être ronde. Il entraîne une vision imprécise à toutes les distances avec allongement des lignes verticales ou horizontales et la confusion de lettres proches comme le ‘H’ le ‘M’ et le ‘N’ ou le 8 et le 0. L'axe de l'astigmatisme est la direction selon laquelle s'effectue la déformation. Une fatigue visuelle, des maux de tête peuvent révéler l’astigmatisme. L’astigmatisme est congénital ou acquis (par exemple après une intervention de cataracte, après une greffe de cornée).

ABERROMÉTRIE
L'aberrométrie est un examen mesurant les aberrations optiques, imperfections visuelles de l'œil, qui est un système optique imparfait. On distingue les aberrations optiques de second ordre ou de bas degré (myopie, astigmatisme, hypermétropie) et les aberrations optiques d'ordre supérieur ou de haut degré préopératoires ou postopératoires. L'un des buts de la chirurgie réfractive est de réduire ces aberrations optiques pour une meilleure qualité de vision.
Les aberrations optiques sont plus importantes lorsque la pupille se dilate, en ambiance nocturne, entraînant une baisse de qualité de la vision.
L'aberration sphérique se rencontre surtout dans le traitement des myopies fortes. Du fait du creusement de la cornée centrale, les rayons passant par le centre de la cornée ne se focalisent pas au même point de la rétine que les rayons passant par la périphérie de la cornée. Elle entraîne une myopie nocturne entraînant des effets secondaires en basse luminance notamment des halos, une diffraction des lumières et un éblouissement.
aberrométrie Zyoptix Effets secondaires du lasik

ABERRATIONS OPTIQUES
Les aberrations optiques sont plus importantes lorsque la pupille se dilate, en ambiance nocturne, ou quand la lumère baisse (éclairage ambiant faible, crépuscule, pluie ou brouillard) entraînant une baisse de qualité de la vision pouvant être à l'origine des phénomènes de vision floue, de halos, d'éblouissement, d'images fantômes, de dédoublement, de baisse du contraste.

La principale cause d'aberration optique après chirurgie cornéenne, est représentée par la modification de la géométrie cornéenne, d'autant plus importante que la myopie était plus forte. La forme physiologique de la cornée est asphérique c'est-à-dire plus cambrée au centre et s'aplatissant de plus en plus vers la périphérie. Après chirurgie, la forme s'inverse et devient plus plate au centre, plus cambrée en périphérie. Cette nouvelle forme génère des aberrations optiques car les rayons lumineux passant par le centre de la pupille ne convergent pas sur la rétine au même endroit que ceux passant par la périphérie de la pupille. Ce phénomène est accentué quand la pupille est dilatée en ambiance nocturne ou quand elle est déjà large en pré-opératoire.

ABLATION PERSONNALISÉE
Traitement de la cornée au laser ayant pour but de corriger les aberrations optiques de bas degré et de haut degré.
aberrométrie myopie forte

ACCOMMODATION
Capacité de l'oeil à voir nettement à des distances variables grâce à la déformation du cristallin. L’accommodation peut être comparée au système de mise au point automatique d’un appareil de photo autofocus. Quand on observe un objet situé au loin, le cristallin est au repos. Quand l’objet se rapproche, le cristallin grossit et augmente sa puissance, ce qui permet de voir de près. La presbytie est due à la diminution du pouvoir d'accommodation.
voir cristallin , presbytie, opération de la presbytie

ACUITÉ VISUELLE
Faculté de la vue de distinguer des détails très fins. L'acuité se mesure en dixièmes : de 1 à 20/10 en vision de loin P14 à P2 en vision de près. Une acuité de 10/10è P2 correspond à une vision courante. Une acuité de 10/10è permet de distinguer des objets de 7,3 mm à 5 m et de lire de petites lettres à 33 cm. Elle ne suffit pas à assurer une bonne qualité de vision. D'autres éléments entrent en jeu dans la performance visuelle : champ visuel, sensibilité au contraste, vision des couleurs.
Tests de vision

AMAUROSE
Perte complète de la vision, habituellement transitoire.

AMBLYOPIE
État d'un oeil qui a perdu en partie sa fonction visuelle par non-usage, soit à cause d'un strabisme, ou d'un défaut visuel passé inaperçu dans l'enfance (myopie, astigmatisme) soit à cause d'une maladie. Ce défaut visuel a empêché la transmission d'images nettes et la différenciation des cellules visuelles corticales. Il n'est par conséquent plus possible d'améliorer l'acuité visuelle par un verre correcteur. L'amblyopie est profonde quand la vision ne dépasse pas 1/10è malgré la correction optique, moyenne de 1 à 4/10, légère de 5 à 6/10. Une amblyopie secondaire à un défaut de réfraction est considérée comme irréversible lorsqu'elle n'a pas été corrigée dans l'enfance (classiquement avant 5 ans). La prescription de verres correcteurs reste alors inefficace, la fonction visuelle de l'oeil atteint ne s'étant que partiellement développée à défaut d'une stimulation adaptée. Une étude récente rapporte néanmoins une amélioration significative de l'acuité visuelle après réalisation d'une chirurgie réfractive sur des yeux amblyopes avec un gain d'environ 2/10.
strabisme

AMÉTROPIE
Ce mot caractérise tous les défauts de la vision empêchant la formation d'une image nette sur la rétine : myopie, hypermétropie et astigmatisme.

ANGIOGRAPHIE FLUORESCEINIQUE
Examen qui consiste à injecter du colorant dans une veine du bras afin de visualiser les vaisseaux rétiniens et de photographier la rétine.
angiographie diabète

APHAKE
oeil dont on a ôté le cristallin lors d'une intervention de cataracte.
cataracte
 

Opération myopie

Mise à jour: juin 2011