index

A

B

C

D

E

F

G

H

I

K

L

M

N

O

P

R

S

T

U

V

Z


DICTIONNAIRE DE L'OPHTALMOLOGIE
 


CHALAZION
Le chalazion est un kyste inflammatoire développé à la suite de l'obstruction du canal d'une glande de la paupière sécrétant de la graisse. Le chalazion se manifeste par une petite tuméfaction de la paupière légèrement sensible à la palpation. Le chalazion peut entraîner une conjonctivite ou se surinfecter (abcès). Le chalazion est souvent récidivant. Le traitement du chalazion est médical dans un premier temps à l'aide de pommades antibiotiques et antiinflammatoires. Si ce traitement est insuffisant, le chalazion peut être retiré chirurgicalement sous anesthésie locale par une petite incision à la partie interne de la paupière ou au laser.
Il ne faut pas confondre un chalazion avec un orgelet ou plus rarement avec une tumeur de la paupière dont le carcinome spinocellulaire ou basocellulaire du bord libre, ou encore plus rare mais plus grave l’adénocarcinome Meibomien. A évoquer si aspect atypique de chalazion un peu induré, sans écoulement de pus, de survenue progressive, traînant depuis des mois et rebelle au traitement. L'ophtalmologiste en fera le diagnostic par une biopsie exérèse chirurgicale.

CAPSULE
Enveloppe du cristallin (capsule antérieure, capsule postérieure).
cataracte

CATARACTE
Opacification progressive du cristallin. L'opération de la cataracte est l’intervention chirurgicale la plus pratiquée dans le monde toutes chirurgies confondues. La chirurgie de la cataracte a fait d’énormes progrès, tant sur le plan des techniques et des matériaux que sur les méthodes d’anesthésie employées. Les résultats obtenus sont excellents dans la grande majorité des cas
cataracte

CHAMBRE ANTÉRIEURE
Espace qui se trouve entre la cornée et l’iris. La tension oculaire reste constante grâce à la production et l’évacuation permanente de l’humeur aqueuse.
anatomie de l'oeil

CHAMBRE POSTÉRIEURE
Endroit où l’humeur aqueuse, un liquide qui remplit une fonction nutritive pour la cornée, la lentille et le corps vitré, est fabriqué. Cet espace se trouve à l’arrière de l’iris à l’endroit du cristallin. L’humeur aqueuse circule le long du cristallin en passant par la pupille jusqu’à la chambre antérieure de l'oeil.
anatomie de l'oeil

CHAMP VISUEL
Ensemble de l'espace visuel périphérique pouvant être perçu par un oeil immobile. Il s'étend normalement de 60° en haut, 70° en bas et 90° latéralement. Il est altéré notamment dans le glaucome, dans les affections de la rétine et des voies visuelles.
champ visuel


CHIRURGIE RÉFRACTIVE
Chirurgie qui permet de réduire la puissance des verres de lunettes nécessaires pour voir net de loin ou lire ou de les supprimer en corrigeant la myopie, l'astigmatisme, l'hypermétropie et la presbytie.
chirurgie réfractive

CHOROÏDE
Couche vasculaire qui se trouve entre la rétine et la scolaire qui se charge entres autres de l’alimentation des bâtonnets et cônes de la rétine. Elle contient de nombreux pigments colorés et forme donc un écran. Elle maintient l'intérieur de l'oeil en chambre noire.
anatomie de l'oeil


COMPTAGE CELLULAIRE ENDOTHELIAL
Voir microscopie spéculaire.

CÔNES
Cellules visuelles de la rétine permettant la vision en fort éclairement, la vision des couleurs et la vision précise. Elle sont particulièrement nombreuses au niveau de la macula.

CONJONCTIVE
Membrane transparente tapissant la partie antérieure de l'oeil ("blanc de l'oeil") et la face postérieure des paupières. son inflammation entraîne une conjonctivite.

CONJONCTIVITE
Inflammation de la conjonctive. Elle peut être infectieuse, imicrobienne ou virale, inflammatoire, allergique.

CONVERGENCE
Faculté que possèdent les yeux de fixer simultanément un même point. L'insuffisance de convergence est responsable de fatigue oculaire.
fatigue oculaire

CORNÉE
Coupole transparente recouvrant la partie antérieure du globe oculaire sur laquelle sont posées les lentilles de contact. Elle permet la convergence des rayons lumineux. Une petite modification de la courbure de sa face antérieure par la chirurgie permet de corriger la myopie, l'hypermétropie, l'astigmatisme et la presbytie. La cornée contient beaucoup d’extrémités nerveuses et est donc très sensible. Le clignement des paupières permet d’éviter le dessèchement par étalement des larmes. La cornée est transparente et doit le rester pour assurer une bonne vision.
anatomie de l'oeil

CORPS CILIAIRE
Corps situé entre le cristallin et la rétine. Il reçoit les fibres zonulaires qui soutiennent le cristallin et sécrète l’humeur aqueuse
anatomie de l'oeil

CORPS FLOTTANTS
Points noirs ou filaments plus ou moins sombres, plus ou moins définis, qui vont se promener, voltiger, comme suspendues dans l’air quand on fait bouger l’oeil. Les mouvements un peu brusques de l’oeil font qu’ils se déplacent en même temps mais poursuivent leur mouvement après l’immobilisation des yeux. En général ils sont bien visibles quand on regarde une surface claire et uniformément éclairée : le plafond, le ciel, ou une page blanche.
Corps flottants

CORTEX VISUEL
Partie du cerveau dédiée à la vision. L'oeil est une caméra qui transmet des informations du monde visuel à un ordinateur sophistiqué : le cerveau. Nous voyons pour savoir et pour agir. Les messages issus de l'oeil et décodés par notre cortex occipital peuvent servir à reconnaître la nature de l'objet, c'est-à-dire sa forme, ses dimensions, ses couleurs, sa situation par rapport à nous-même et par rapport aux autres objets. Notre jugement sur l'objet est établi à partir d'éléments de connaissance préalablement acquis par les expériences passées. La vue est la capacité du système visuel de percevoir son environnement par l'intermédiaire des rayons lumineux qui pénètrent dans l'oeil. La vision est le phénomène par lequel l'être vivant intègre et utilise les informations venues du système visuel pour répondre à ses besoins.

CRISTALLIN
Lentille optique située derrière l'iris, chargée de faire converger et focaliser les images sur la rétine. Cela s’appelle la réfraction. Comme le cristallin est élastique il peut se bomber ou s’aplatir en fonction de la distance jusqu’à l’objet regardé et ceci grâce à un muscle oculaire interne, le muscle d’accommodation. Cela permet aussi bien à un objet éloigné de la rétine, qu’à un objet proche de la rétine d’être perçu comme image nette. Ses modifications survenant vers 45 ans sont à l’origine de la presbytie, puis de son opacification ou cataracte.
anatomie de l'oeil

CYLINDRE
Verre permettant de corriger l’astigmatisme.
prescription de lunettes

Opération myopie