intralasik intralase intralaser insuffisance de convergence iridicyclite iris iridectomie implant

ophtalmologie G-H-I

index

A

B

C

D

E

F

G

H

I

K

L

M

N

O

P

R

S

T

U

V

Z

 

DICTIONNAIRE DE L'OPHTALMOLOGIE
 

GLANDES LACRYMALES
Les glandes lacrymales sont situées sous les paupières supérieures, à leur partie externe. Les glandes lacrymales sécrètent les larmesqui vont protéger la cornée. l'atteinte des glandes lacrymales entraîne une sécheresse oculaire.

GLAUCOME
Maladie du nerf optique due le plus souvent à une augmentation de la pression dans l'oeil. Elle entraîne une perte du champ visuel due à la destruction des fibres optiques. Le glaucome est la première cause de cécité dans les pays industrialisés. Le glaucome est un affection fréquente après 40 ans, une personne sur 20, on estime à un million le nombre de Français qui en sont atteints et à 50% le nombre de ceux qui l’ignorent.
glaucome

GLAUCOME AIGU
Augmentation rapide et importante de la pression de l'oeil due à un blocage de la circulation de l'humeur aqueuse par l’iris, qui est plaqué contre la cornée touchant des yeux hypermétropes ou l’espace entre le cristallin et l’iris (angle irido-cornéen) est anormalement étroit,
glaucome

GLAUCOME CHRONIQUE
C'est le plus fréquent des glaucomes. Il se traduit par une augmentation de la pression car l'humeur aqueuse ne peut être évacuée correctement. Il se développe lentement sans donner de signes d’alarme : le patient ne se doute de rien jusqu’à ce que sa vision périphérique diminue et soit définitivement perdue. La vision centrale restante peut encore être sauvée par un traitement efficace.
glaucome

GLOBE OCULAIRE
L'œil est une sphère d'environ 25 mm de diamètre. C'est un organe mobile contenu dans une cavité appelée globe oculaire, qui lui empêche tout mouvement de translation (avant-arrière), mais qui lui permet la rotation grâce à des muscles permettant d'orienter le regard dans une infinité de directions. C'est ce qu'on appelle le champ visuel, qui peut atteindre 200°.

GREFFE DE CORNÉE
Remplacement d'une cornée pathologique par la cornée d’un donneur.

 

HÉMÉRALOPIE
Diminution considérable de la vision en faible luminance.

HERPÈS CORNEEN
Infection de la cornée par le virus de l’herpès.

HÉTÉROPHORIE
L’hétérophorie est une tendance à la déviation des axes visuels mais ce n'est pas un strabisme car les yeux ne sont pas déviés et ne louchent pas.
Elle est fréquente et parfois responsable de signes fonctionnels à type de céphalées, vertiges, douleurs oculaires, gêne à la lecture, à la conduite surtout nocturne.
Si l’hétérophorie s'accompagne de symptômes gênants, son traitement consiste en une correction optique adaptée et parfois une rééducation orthoptique.

HUMEUR AQUEUSE
Liquide transparent chargé, avec le vitré, de maintenir la forme et la pression des globes oculaires.
Sécrétée par le corps ciliaire, elle passe à travers la pupille et est évacuée au niveau du trabéculum. Les anomalies d'évacuation par le trabéculum sont responsables d’une augmentation de la pression oculaire et du glaucome.
-
HYPERMÉTROPE
Sujet atteint d'hypermétropie

HYPERMÉTROPIE
Un œil hypermétrope est un œil trop court. Cela explique que l'image se forme derrière la rétine, et non pas dessus. L'hypermétrope voit bien de loin et mal de près quand il est encore jeune. C'est le contraire de la myopie. Plus tard la vision de loin va aussi baiss
er.
 

INTRALASIK, INTRALASE, INTRALASER,
Nouveau laser femtoseconde utilisé dans la chirurgie réfractive de la myopie, astigmatisme hypermétropie. La procédure "tout laser" remplace le rabot jusque là utilisé pour découper le volet cornéen dans l'intervention par Lasik (microkératome) par un laser femtoseconde. Ce laser remplace complètement la lame. Le laser femtoseconde émet des ondes lumineuses ultra brèves dont la durée est de 10 puissance -15 seconde c'est à dire mille millions de fois plus courte que le flash d'un appareil photo électronique. (La femtoseconde est, comparée à une seconde, l'équivalent de 10 minutes comparées à la durée écoulée depuis la création de l'univers). Il crée des micro-bulles de gaz résultant de la vaporisation du tissu cornéen juste sous la surface, de 3 microns (3 millièmes de millimètre). Ces milliers de bulles juxtaposées permettent la création d'un volet cornéen d'épaisseur très précise, découpé parfaitement à la profondeur programmée.


IMPLANT
Lentille fixée à l’intérieur de l'oeil en avant de l'iris (implant de chambre antérieure, fixé à l'iris (implant Artisan) placé en arrière de l’iris devant le cristallin (implant pré-cristallinien) , ou à la place du cristallin (implant de chambre postérieure). Il permet de réduire la puissance des verres correcteurs, et souvent d’éviter le port de lunettes en corrigeant toutes les myopies ou hypermétropies. Il est utilisé en remplacement du cristallin dans la cataracte. Il est fabriqué dans un matériau parfaitement toléré par l'oeil n'entraînant pas de rejet, dur (polyméthylmétacrylate ou Plexiglas) ou souple (silicone, acrylique, hydrogel).
implants

INSUFFISANCE DE CONVERGENCE
Difficulté pour les yeux à converger en vision de près.
fatigue oculaire

IRIDOCYCLITE
Inflammation de l’iris (uvéite).

IRIS
Membrane colorée qui donne leur couleur aux yeux, tendue à l’avant de l'œil derrière la cornée. Au centre se trouve une ouverture, la pupille. Grâce à la dilatation et la contraction de l’ouverture de la pupille l’iris détermine la quantité de lumière qui pénètre dans l'oeil. Si l'oeil est exposé à trop de lumière, l’iris se contracte et la pupille se rétrécit. A luminosité réduite la pupille se dilate. La couleur de l’iris est déterminée par le nombre de cellules pigmentaires. S’il y a un grand nombre de cellules pigmentaires l’iris est brun, s’il y en a peu l’iris est bleu ou gris.
anatomie de l'oeil


IRIDECTOMIE
Ouverture dans la périphérie de l’iris réalisée par le laser argon ou yag ou chirurgicalement, permettant à l’humeur aqueuse de passer de l’arrière à l’avant de l’iris et ainsi de réduire la pression intra-oculaire.
glaucome