oculiste ophtalmologiste ophtalmologue opticien optométriste orthoptiste bilan orthoptique oct

ophtalmologie O

index

A

B

C

D

E

F

G

H

I

K

L

M

N

O

P

R

S

T

U

V

Z


OPHTALMOLOGUE ou OPHTALMOLOGISTE ou OCULISTE (mot ancien peu usité)
Ophtalmologue. Médecin spécialiste des affections des yeux et des paupières.

OPHTALMOLOGUE CHIRURGIEN
Ophtalmologue chirurgien. Médecin spécialiste de la chirurgie des yeux et des paupières.
choix d'un chirurgien ophtalmologue

OPTICIEN
Spécialiste du façonnage et du montage des verres de lunettes.

OPTOMÉTRISTE
Personne qui s'occupe de la détermination de la puissance des verres de lunettes.

ORTHOPTISTE
Personne qui s'occupe de la rééducation de la vision binoculaire et des muscles oculaires.
fatigue oculaire

ORTHOPTIQUE (BILAN)
Examen des muscles des yeux, de leur fonctionnement et leur équilibre, de la vision binoculaire et de la fonction visuelle.
 

OCT (Optical Coherence Tomography ou tomographie en cohérence optique)
Examen permettant d'obtenir, à l'aide de faiceaux lumineux, sans contact avec l'oeil, des images de coupe des différentes couches de la rétine d'une grande précision. Il permet d'étudier les pathologies rétiniennes (atteintes de la macula, oedème, trous, décollement, néovaisseaux) et du nerf optique (glaucome).

L'OCT Visante permet d'étudier la cornée en coupe pour déterminer par exemple l'épaisseur du volet et l'épaisseur de cornée résiduelle après un lasik, la profondeur d'une opacité cornéenne..

ORA (Ocular Response Analyser)
Examen mesurant les caractéristiques biomécaniques de la cornée. Il complète les données géométriques relevées par la pachymétrie (épaisseur) et la topographie (analyse de la surface). Un petit jet d'air est envoyé avec une pression donnée sur la cornée pour mesurer sa déformabilité et la pression lors du retour à sa forme initiale. La différence entre ces deux chiffres s'appelle l'hystérèse. L'hystérèse est abaissée dans les cornées anormales. Cet examen est très utile dans le diagnostic du kératocône et des cornées à risque d'ectasie.

ORBITE
Cavité osseuse dans laquelle est placé l'ensemble de l'œil.

ORGELET
Abcès au niveau du bord libre des paupières, à la base d'un cil, d'origine souvent staphylococcique.

PACHYMETRIE
Mesure de l'épaisseur de la cornée. Le chiffre normal de l'épaisseur centrale de la cornée est de 550 microns (millièmes de millimètres). Une cornée est fine en dessous de 520 microns.
Pachymétrie

PAPILLE
Endroit ou le nerf optique est relié au globe oculaire en arrière de l'oeil.
anatomie de l'oeil


PHAKE
Se dit d'un œil qui possède son cristallin.

PHAKOÉMULSIFICATION Technique habituelle de chirurgie de la cataracte consistant à utiliser une sonde avec une extrémité vibrante ultrasonique pour détruire délicatement le cristallin atteint de cataracte et le retirer de l'œil.

PHOSPHENE
Sensation lumineuse à type d'éclair.

PHOTOCOAGULATION
Traitement au laser de la rétine ou de l'iris.

POTENTIELS EVOQUÉS VISUELS
Examen mesurant l'activité électrique du cortex visuel déclenchée par la stimulation de la rétine.

PKR (Photo Kératectomie Réfractive)
Intervention consistant gratter la couche superficielle ou épithélium de la cornée, puis à en retirer une couche dont l’épaisseur est fonction de l"anomalie à corriger (myopie, hypermétropie, astigmatisme, presbytie) au moyen d'un laser Excimer. La nouvelle courbure de la cornée permet à l’image de se replacer sur la rétine.
opération de la myopie

PRESBYTE
Sujet atteint de presbytie

PRESBYTIE
Difficulté à lire sans lunettes, c'est un phénomène habituel chez tous les individus à partir de 45 ans. Au début, la vision baisse pour la lecture des petites lettres quand la lumière est insuffisante. On est d’abord obligé d’allonger les bras pour lire puis de porter en permanence des lunettes. Elle nécessite donc le port d'une correction en vision de près différente, le cas échéant, de la correction de loin (deux paires de lunettes, doubles foyers, verres progressifs ). La presbytie correspond à la perte de l'accommodation qui est l'ajustement, entre la vision de loin et la vision de près, permis par les muscles intra-oculaires agissant sur le cristallin. L’accommodation peut être comparée au système de mise au point automatique d’un appareil de photo autofocus. Elle se fait grâce au cristallin. Quand on observe un objet situé au loin, le cristallin est au repos ; quand l’objet se rapproche, le cristallin bombe et augmente sa puissance, ce qui permet de voir de près.

PRESSION OCULAIRE OU TENSION OCULAIRE
Cet examen permet de mesurer la pression de l'humeur aqueuse. Supérieure à 20 mm de mercure, elle peut être le signe d'un glaucome. Ce chiffre n'a rien à voir avec le chiffre de tension artérielle. A partir de 35 ans, il est recommandé de subir ce test régulièrement.
glaucome

PSEUDOPHAKE
Se dit d'un œil dont on a remplacé le cristallin par un cristallin artificiel (implant).
cataracte

PTOSIS
Abaissement de la paupière supérieure d'origine congénitale ou acquise.

PUISSANCE OPTIQUE
Elle s'évalue en dioptries et définit la faculté d'un verre ou de lentilles de contact à corriger un défaut visuel.

PUPILLE
Orifice noir au milieu de l’iris se comportant comme un diaphragme d'appareil photo; son diamètre varie en fonction de la luminosité. La lumière pénètre dans l'oeil à travers la pupille. Quand la luminosité est forte, comme par exemple sous le soleil, la pupille se contracte afin de protéger la rétine. Dans la pénombre, comme par exemple dans une chambre noire, la pupille se dilate afin de permettre une absorption maximale de lumière. Son diamètre en lumière normale est de 3 à 6 mm. L'augmentation du diamètre de la pupille s'appelle mydriase, et la diminution de ce diamètre s'appelle myosis.
anatomie de l'oeil