PKR LASIK

couches-cornee
couches-cornee

PKR
 
couches-cornee
couches-cornee

LASEK
 
couches-cornee
couches-cornee

EPILASIK
 
couches-cornee
couches-cornee
couches-cornee
couches-cornee
couches-cornee

LASIK FEMTOSECONDE
 
couches-cornee
couches-cornee
couches-cornee

LASIK
 
couches-cornee
couches-cornee

Il existe 2 types de laser excimer selon le niveau d'ablation du tissu cornéeen:

L'ablation de surface (PRK, LASEK, EPI-LASIK)
La surface de la cornée (epithelium) est détruite par un couteau ou une brosse (‘PKR’) ou séparée par alcool ('LASEK') ou par un séparateur mécanique (‘EPI-LASIK’) mettant à nu la membrane de Bowman sous-jacente. Le laser excimer enlève ensuite la membrane de Bowman et une tranche de stroma. L'ablation de la membrane de Bowman met en contact deux types de cellules différentes qui cicatrisent: les cellules du stroma et les cellules de l'epithélium. Cela peut entraîner une opacité (haze), un astigmatisme ou des irrégularités de la cornée très difficiles à traiter.

L'ablation stromale pure (LASIK et LASIK femtoseconde)
Un microkératome (LASIK) ou un laser femtoseconde ( LASIK femtoseconde) soulèvent un volet comprenant l'épithélium, la membrane de Bowman et une tranche de stroma. Le laser excimer est ensuite appliqué sur le stroma sous-jacent.

Le grand avantage du lasik est la préservation de la membrane de Bowman.
Les complications du laser de surface sont en rapport essentiellement la destruction de la membrane de Bowman entraînant une cicatrisation aléatoire irrégulière de la cornée. Ce n'est pas le cas avec le lasik qui respecte cette membrane. Par ailleurs les collyres cortisonés utilisés pour moduler la cicatrisation du laser de surface peuvent entraîner un glaucome.

Accueil