Marc Timsit PRESBYTIE

Presbytie

Myopie | Presbytie | Astigmatisme | Hypermétropie | Oeil normal | Tests de vision | Ordonnance lunettes | Forum opération myopie

 

PRESBYTIE





 

Signes de la presbytie
La presbytie est un phénomène habituel de vieillissement de l'oeil, inéluctable et indésirable, chez tous les individus à partir de 45 ans. La distance de lecture habituelle étant de 30 à 40 cm (coudes à angle droit), le presbyte est d’abord obligé d’allonger les bras pour lire, de chercher un meilleur éclairage, puis de porter en permanence des lunettes.
Au début, la presbytie se manifeste par une baisse de vision pour la lecture des petites lettres et quand la lumière est insuffisante (carte routière, menu au restaurant), le sujet prend du recul pour voir l'ordinateur. Plus la pupille est dilatée plus la presbytie se fait sentir. la presbytie apparaît souvent après des vacances quand la lumière devient plus faible (pupille plus dilatée) alors que la lecture au soleil est facile du fait de la pupille resserrée.
La presbytie peut entraîner une fatigue oculaire, des céphalées. Elle progresse assez rapidement jusqu'à 55 ans, ralentit jusqu'à 60 ans puis se stabilise.
Il existe environ 20 millions de presbytes en France. La presbytie touche 700 000 nouveaux sujets tous les ans. Elle commence plus tôt dans les ethnies noires africaines, vers l'âge de 35 ans.

Mécanisme de la presbytie
La presbytie est due à la diminution naturelle avec l'âge de la capacité d'accommodation du cristallin lors de la lecture.
Pour voir de près, le
cristallin, lentille transparente à l'intérieur de l'oeil, se bombe rapidement sous l'action du muscle ciliaire intra-oculaire, augmentant son pouvoir de réfraction, afin de restituer une image nette quelle que soit la distance : c'est l'accomodation. L'accomodation permet de faire la mise au point selon le même principe que l'autofocus d'un appareil photo.
L'importance de l'accommodation est variable avec l'âge: importante chez l'enfant (14 dioptries à 10 ans) elle baisse progressivement passant à 10 dioptries à 20 ans, 6 dioptries à 36 ans, 4 à 45 ans pour disparaître entre 60 et 70 ans.
Inéluctablement, le cristallin vieillit avec l'âge et perd de son élasticité, l'action du muscle ciliaire sur ce cristallin plus rigide diminue, le pouvoir d'accomodation diminue. La mise au point pour la lecture et la vision de près ne se fait plus correctement.
En cas de presbytie, la puissance accommodative du cristallin diminuant, l'image d'un objet proche ne peut plus se faire sur la rétine. La distance à laquelle les yeux lisaient avec netteté augmente. D'où l'apparition d'une
vision floue à la distance habituelle de lecture.

Mesure de la presbytie
Pour compenser la presbytie, il faut corriger optiquement la vision de près par un verre de puissance positive

La presbytie se chiffre en
dioptries, de façon relativement standard chez tous les individus: +0,50 dioptrie à 45 ans, +1,50 dioptrie à 50 ans, +2 dioptries à 55 ans, +2,50 dioptries à 60 ans à +3 dioptries après 60 ans. On corrige donc la presbytie au moyen de verres sphériques positifs convexes, qui permettent une vision de près correcte en général à partir de 47 ans (le verre est alors en règle de +1) et l'on augmente en quelques étapes pour aboutir à +3 à 60 ans quand l'accommodation a disparu.

La presbytie, défaut visuel en vision de près se rajoute au défaut visuel en vision de loin (myopie, hypermétropie ou astigmatisme).
La
prescription des lunettes fait alors mention d'une
addition pour la vision de près allant de +0,50 à +3 dioptries. Cela signifie qu'il faut ajouter un verre convexe de +0,50 à +3 à la correction de loin pour pouvoir lire. L’addition est un verre convergent qui augmente la puissance optique des yeux pour la lecture. Ce verre est à déterminer en fonction de la distance de travail; un presbyte ayant une distance de travail ou de lecture plus éloignée aura besoin d'une addition plus faible qu'un sujet tenant son livre ou son journal plus près.

Presbytie chez le myope, l'hypermétrope et l'astigmate
Le myope atteint de presbytie voit flou quand il porte ses lunettes de loin pour lire. Par contre il voit net quand il les retire ce qui laisse croire qu'il devient presbyte après les autres ou, faussement, que la myopie s'améliore avec l'âge.
L'
hypermétrope, quant à lui, donne l'impression de devenir presbyte avant les autres, souvent vers la quarantaine, car sa réserve d'accommodation est déjà utilisée en permanence pour voir net.
Certains astigmates de faible degré peuvent voir leur presbytie compensée par une pseudo-accomodation et le port de lunettes pour la lecture retardé.

Correction de la presbytie
La presbytie évolue progressivement et se stabilise vers 60 ans. Le presbyte doit changer ses lunettes tous les 2-3 ans. C'est alors l'occasion d'une consultation où l'ophtalmologiste peut dépister et traiter précocément un glaucome ou une autre affection oculaire.

- La presbytie peut être corrigée par des lunettes de lecture.
- Il peut s'agir de verres unifocaux : verres simples foyers . La puissance du verre est la même sur toute la surface. Le presbyte voit de près à travers tous les points du verre pour lire mais, au delà, la vision est floue. Ils sont donc pratiques pour une lecture ponctuelle et statique à environ 40 cm mais ne permettent pas une vision au loin. Pour bien voir on doit enlever ses lunettes ou regarder par-dessus (verre demi-lune). Les 'loupes' ont l'avantage de leur prix modique. Elles ont pour inconvénients d'avoir la même puissance standard sur chaque oeil alors que les deux yeux sont rarement identiques, de ne pas corriger l'astigmatisme, de ne pas tenir compte du centrage des verres qui est une condition essentielle pour une bonne vision. Ils peuvent être utilisées de façon ponctuelle, en dépannage, mais utilisés de façon prolongée ils seront inconfortables, entraînant une fatigue oculaire et des céphalées.
Si le presbyte a besoin d'avoir simultanément, avec les mêmes lunettes, une bonne vision de loin et de près elle peut utiliser des
verres à
double foyer, la partie haute du verre permet de voir de loin, la partie basse de près. Ces verres étant constitués de deux parties distinctes avec une démarcation franche certaines personnes ne s'y adaptent pas.
D'où l'interêt des
verres progressifs dont la puissance varie progressivement de la partie haute du verre à sa partie basse permettant d'avoir aussi une bonne vision intermédiaire dans la partie moyenne du verre. Ils permettent donc de voir net à toutes les distances sans rupture optique ni esthétique. Un verre progressif doit être adapté de façon que la largeur et la hauteur des différents champs correspondent aux besoins spécifiques de chacun. Ces verres progressifs connaissent des progrès constants et sont très performants à condition d'un bon centrage par l'opticien. Leur avantage est de corriger la presbytie et de permettre en même temps de voir net à toute distance en corrigeant un autre défaut visuel, comme la myopie, l'hypermétropie ou l'astigmatisme.
Les verres progressifs peuvent être
photochromiques, clairs à l'intérieur, se teintant légèrement à l'extérieur. Ils peuvent rendre service aux sujets supportant mal la luminosité.
Les verres mi-distance ou intermédiaires, augmentant la profondeur de champ, permettent à la fois de lire et de voir nettement à une distance intermédiaire de 40 cm à 1,50 m, comme par exemple sur un ordinateur.

- La presbytie peut être corrigée par des lentilles de contact progressives permettant de voir à toutes les distances. Leur adaptation est souvent difficile ou impossible, nécessitant pour le sujet d'accepter un compromis visuel avec l'acceptation d'une vision pas très nette et du temps pour s'y habituer. Une manipulation parfois difficile ou un manque de larmes, fréquent à l'âge de la presbytie, peuvent être causes d'échec.

- La presbytie peut aussi être corrigée par une opération par laser ou implants mutifocaux
Cette opération peut se faire par laser (presby-lasik) qui permet de rendre la cornée multifocale avec des zones de puissances différentes comme pour un verre progressif. Le laser modifie la courbure de la cornée de façon à augmenter son pouvoir optique et la profondeur de champ afin de permettre la lecture. Les deux yeux sont traités différemment afin de permettre la vision de loin, intermédiaire et de près, ce qui demande une étude préalable soigneuse et une chirurgie personnalisée en fonction des besoins de chacun. Le presby-lasik s'adresse surtout au sujet hypermétrope-presbyte.
La presbytie peut aussi être compensée selon le principe de la
monovision, l'un des 2 yeux étant laissé ou rendu légèrement myope pour permettre la lecture. La monovision s'adresse surtout au sujets myope-presbyte.

La presbytie peut aussi être corrigée chirurgicalement par la mise en place en place dans l'oeil d'un implant progressif. Cet implant multifocal remplace le cristallin qu'il soit clair ou atteint d'une cataracte. Les multiples foyers permettent la vision de loin, la vision intermédiaire et la lecture. Les implants ont fait récemment de grands progrès et donnent actuellement satisfaction. Mais les conditions sont très strictes pour donner satisfaction.

Le
CHOIX ENTRE LASER OU IMPLANT se fait selon de mutiples paramètres, en premier lieu selon le défaut visuel de loin et l'âge du sujet.
Voir aussi le
SITE OPERATION PRESBYTIE et le FORUM OPERATION PRESBYTIE

 

Presbytie
presbytie-verres-progressifs
presbytie-verres-mi-distance
presbytie-verres-lecture

presbytie :

verres progressifs

presbytie :

verres mi-distance

presbytie :

verres simples

Laboratoire Essilor

lunettes-presbytie
vision-presbytie
verres-presbytie

Opération presbytie.fr

forum-operation-presbytie

OPERATION PRESBYTIE

operation-presbytie-laser-presbylasik

Signes
Mécanisme
Mesure
Myope-presbyte
Correction
Lunettes
Chirurgie

DrMarcTimsit