OPERATION DE LA CATARACTE AMBULATOIRE. Anesthésie. Hospitalisation

CHIRURGIE CATARACTE anesthésie opération

 

chirurgie de la cataracte. Quel type d’anesthésie ?

La chirurgie de la cataracte peut être pratiquée le plus souvent sous anesthésie locale

Le patient ne ressent rien et ne voit pas ce qui se passe pendant l'opération. Une simple sédation permet de rester conscient durant toute l'intervention, mais sans voir les instruments. La prémédication administrée supprime l’anxiété et procure une somnolence pendant la demi-heure nécessaire à la chirurgie.

- par instillation répétée de collyre anesthésique

Le collyre utilisé est à basee de tétracaine. Elle peut être complétée en cas de douleurs en cours d'intervention par une injection anesthésique intracamérulaire directement dans la chambre antérieure de l'oeil.
L’anesthésie topique consiste à appliquer sur l’œil juste avant l’opération un collyre anesthésique (Tétracaine). Cette application externe peut être complétée par une anesthésie intra-camérulaire par une injection d’anesthésique directement dans l’œil en début d’intervention. Ce complément permet l’intérêt d’augmenter l’efficacité de l’anesthésie par collyre en insensibilisant l’iris, zone la plus sensible. Il existe de nombreuses options d'anesthésie différentes pendant une opération de la cataracte. L'utilisation d'un collyre anesthésique (anesthésie topique) est devenue une option de plus en plus utilisée dans la chirurgie de la cataracte actuelle, rapide et ambulatoire. Elle est peu invasive, moins pourvoyeuse de complications et permet un rétablissement rapide de la vision. De nombreux chirurgiens qui pratiquent une anesthésie topique utilisent en complément un anesthésique administré dans l'œil (injection intracamérulaire) pendant l'intervention chirurgicale. L'injection intracamérulaire de lidocaïne à titre de complément d'une anesthésie topique réduit beaucoup la douleur peropératoire comparativement à l'utilisation de la seule anesthésie topique. Aucune toxicité cornéenne n'a été constatée. L'administration intracamérulaire d'un anesthésique intra-oculaire pendant l'intervention chirurgicale est un complément efficace et non nocif de l'anesthésie topique.

- par une injection anesthésique péribulbaire

Cette anesthésie est réalisée par une injection non douloureuse à l'aide d'une petite aiguille autour de l'oeil d'un dérivé de la xylocaine.

Pour l'opération de la cataracte, l'anesthésie péribulbaire (autour de l'oeil) permet une anesthésie plus efficace et plus sûre que l'anesthésie rétro-bulbaire (derrière l'oeil). L'anesthésie péribulbaire est réalisée par injection de l'anesthésique dans l'orbite autour du globe oculaire. L'anesthésie rétrobulbaire est réalisée par injection du médicament anesthésique dans l'orbite plus en arrière, à proximité des nerfs moteurs et sensitifs de l'oeil.
Les injections autour de l’œil, péribulbaires, entrainent une anesthésie efficace et une immobilisation de l’œil. Elles peuvent entraîner des hémorragies des paupières lorsque l’aiguille touche un petit vaisseau. Le risque est uniquement inesthétique. Surtout chez les patients sous anticoagulants ou aspirine.

- par une injection sous-ténonienne

Pour l'opération de la cataracte l'anesthésie topique peut être renforcée par l'injection d'un anesthésique à l'aide d'une aiguille à pointe émoussée introduite sous la conjonctive. La conjontive est incisée. Une canule mousse sous-ténonienne est glissée dans cette petite incision pour injecter un anesthésique local dans l'espace sous-ténonien. L'anesthésie sous-ténonienne procure un meilleur contrôle de la douleur par rapport à l'anesthésie topique isolée. Les complications graves de la chirurgie de la cataracte sont plus nombreuses avec l'anesthésie topique qu'avec l'anesthésie sous-ténonienne. L'anesthésie sous-ténonienne peut entraîner des hémorragies sous-conjonctivales, inesthétiques mais sans gravité.

L'anesthésie générale

L'anesthésie générale est devenue exceptionnelle dans la chirurgie de la cataracte. Elle reste indispensable chez les enfants. L'anesthésie locale permet une chirurgie ambulatoire avec une hospitalisation réduite et une reprise rapide de l'activité.

La chirurgie ambulatoire est le mode opératoire actuel de très loin le plus pratiqué et l’anesthésie locale a remplacé l’anesthésie générale dans l’immense majorité des cas.
L'hospitalisation dure habituellement quelques heures

Malgré la souplesse de l’anesthésie locale, la plupart des chirurgiens préfèrent opérer en présence d’un anesthésiste pour détendre un patient anxieux ou maîtriser une poussée d’hypertension artérielle. Une consultation d’anesthésie pré-opératoire est nécessaire avant la la chirurgie de la cataracte (48 heures au minimum avant pour des raisons légales) .

Quelle est la durée de l'hospitalisation pour la chirurgie de la cataracte?

Habituellement le patient entre le jour même de l’opération. Il sortira le même jour après quelques heures en mode de chirurgie ambulatoire à hospitalisation très courte ou le lendemain s’il le désire pour des raisons de commodités personnelles.

Quel traitement suivre avant la chirurgie de la cataracte ?

Le patient doit continuer ses traitements habituels sauf avis contraire de l’anesthésiste.
L’aspirine peut être arrêtée pour certains patients 7 jours avant l'opération.
La veille ou la matin de l'opération, il doit effectuer une douche bétadinée, mesure anti-infectieuse importante, mettre dans son oeil des collyres antibiotiques et anti-inflammatoires .
Deux heures avant l’opération, la pupille est dilatée par des collyres instillés tous les quart d’heure (Mydriaticum et Néosynéphrine à 10%) qui permettront la visualisation puis l’extraction aisée du cristallin.

La chirurgie de la cataracte assistée par le laser femtoseconde

Depuis 2012 il est possible d'utiliser un laser femtoseconde pour effectuer certains temps de la chirurgie : l'incision, la découpe de la capsule antérieure et la fragmentation du noyau. Eventuellement des incisions cornéennes pour réduire l'astigmatisme. Certains temps manuels de l'opération peuvent donc être remplacés par le laser.
Il existe un surcoût important et une lourdeur d'utilisation qui restreint pour le moment sa diffusion.

Quels sont les soins après la chirurgie de la cataracte ?

Après l'opération de la cataracte, les soins consistent en l'instillation de collyres antibiotiques et anti-inflammatoires trois fois par jour pendant une semaine et d'un collyre anti-inflammatoire non stéroidien durant un à deux mois. Les gouttes doivent être instillées à quelques secondes d’intervalle quelque soit l’ordre. Chaque flacon doit être renouvelé tous les 15 jours.

FORUM OPERATION CATARACTE