VIDEOS ET ARTICLES DU Dr MARC TIMSIT - CHIRURGIE REFRACTIVE ET DE LA CATARACTE

VIDEOS - ARTICLES

 

 

 

ARTICLES ET INTERVIEWS

du Dr Marc Timsit

30 ans de chirurgie réfractive à travers les articles de presse

2018 OPERATION MYOPIE ET PRESBYTIE. MONOVISION/PRESBYLASIK

2017 OPERER EN MEME TEMPS LA MYOPIE ET LA PRESBYTIE

2016 REALITES OPHTALMOLOGIQUES : opération de myopie et presbytie

2015 REALITES OPHTALMOLOGIQUES opération presbytie: laser ou implants ?

2014 RÉALITÉS OPHTALMOLOGIQUES : Lasik. Invasion épithéliale

2011 REALITES OPHTALMOLOGIQUES : Lasik retraitements

2009 RÉALITÉS OPHTALMOLOGIQUEs : Laser femtoseconde iFS

2008 RÉALITÉS OPHTALMOLOGIQUES : Lasers femtoseconde

2015 ATLANTICO : changer la couleur des yeux

2016 SANTé MAGAZINE : compléments alimentaires pour la vue

2016 MA BIBLE DES QUESTIONS DE SANTÉ

2014 SANTÉ MAGAZINE: myopie Presbytie cataracte

2012 LE FIGARO : épidémie de myopie en Asie

2012 M6 : La myopie très en vue

2012 NOTRE TEMPS : Le laser pour les yeux

2011 MARIE-CLAIRE VOTRE BEAUTÉ : la vision en Haute Définition

2011 SANTÉ MAGAZINE: Presbytes : choisissez votre opération

2010 ROBERT LAFFONT : Rajeunir

2010 VALEURS MUTUALISTES : chirurgie réfractive le bond en avant

2008 QUE CHOISIR : Chirurgie de la vision

2008 BIBA : Opération myopie après 40 ans

2008 AXA SANTÉ : Opération myopie par implants

2007 DOCTISSIMO : Opération de la presbytie

2005 INTERVIEW opération myopie

2004 AXA SANTE interview Opération myopie et presbytie par implants

2001 INFORM'OPTIQUE : La chirurgie réfractive

1985 INFORMOPTIQUE : Comment soigner la myopie

1985 SPÉCIAL SANTÉ : La myopie : ça s'opère !

 

OPERATION DE MYOPIE PAR LASIK FEMTOSECONDE


1-
Découpe du volet au laser femtoseconde
On met en place un anneau de succion pour immobiliser l'oeil pendant la découpe. La cornée est aplanie par un cône. Cela va permettre une découpe précise et très fine. Le volet est découpé en 15 secondes par un
laser femtoseconde de dernière génération Intralase iFS qui va créer des bulles de gaz microscopiques. L'expansion de ces bulles va découper la cornée. Les bulles s'évacuent en quelques minutes.
Le volet est découpé en 15 secondes par laser femtoseconde de dernière génération Intralase iFS.
Le bon centrage de la découpe du volet sur la pupille va permettre ensuite un traitement bien centré par le laser excimer.
2-
Soulèvement du volet
Le laser femtoseconde a permis un pré-découpage. Le bord du volet est ensuite disséqué. Puis sa face profonde. Une spatule est délicatement insérée dans l'interface et va rompre les ponts tissulaires résiduels.
Le volet est fin pour préserver une grande épaisseur de cornée résiduelle.
Le volet est large pour permettre une large zone de traitement contribuant à limiter les effets secondaires et pour repousser la charnière supérieure en périphérie. Le traitement est ainsi réparti harmonieusement sur toutes les zones de la cornée.
Une spatule mousse est délicatement insérée dans l'interface et va rompre les ponts tissulaires résiduels.
Le volet est fin pour préserver une grande épaisseur de cornée résiduelle.
Le volet est large pour permettre une large zone de traitement contribuant à limiter les effets secondaires et pour repousser la charnière supérieure en périphérie. Le traitement est ainsi réparti harmonieusement sur toutes les zones de la cornée.
3 -
Traitement au laser excimer
Après séchage de la cornée on fixe les eye-trackers qui vont compenser les petits mouvements de l'oeil pendant les tirs de laser.
Le laser excimer est entrepris. Il est primordial de veiller au bon centrage du traitement par rapport à la pupille et dans le plan antéro-postérieur.
La charnière est protégée des impacts de laser.
Il est primordial de veiller au bon centrage du traitement par rapport à la pupille et dans le plan antéro-postérieur.
La charnière est protégée des impacts de laser.
4 -
Replacement du volet.
Le volet est rabattu.
L'interface est soigneusement lavée pour éviter tout dépôt de corps étranger.
Il est replacé exactement à l'endroit où il a été découpé.Le volet est lissé pour éviter les plis.
On sèche le bord du volet et on attend son adhérence.
Il va adhérer sans suture en quelques minutes.
L'écarteur est retiré. On fait effectuer quelques clignements pour s'assurer de la bonne stabilité du volet
L'interface est soigneusement lavée pour éviter tout dépôt de corps étranger.
Il est replacé exactement à l'endroit où il a été découpé comme le montre la bonne congruence du bord dont l'angle de découpe a été pré-programmé dans ce but.
Le volet est lissé pour éviter les plis.
Il va adhérer sans suture en quelques minutes par un effet de ventousage.

La qualité de vision - Opération de myopie par lasik optimisé - La 'supervision'

L'opération de la myopie par le lasik avec laser femtoseconde représente une véritable révolution plus qu'une évolution de la chirurgie réfractive. Les résultats montrent des résultats visuels encore meilleurs pour l'opération de la myopie par lasik optimisé.
Le laser excimer a subi d'importantes améliorations. Si on prend soin d'utiliser la dernière génération de laser, il y a délivrance des impacts de laser plus rapidement d'où des résultats plus précis et plus reproductibles.

La raison du développement de l'opération de la myopie est la satisfaction du patient. Pour atteindre ce but il faut distinguer deux objectifs:
....voir >>>
https://www.ophtalmologie.fr/operation-myopie/operation-myopie-conditions-pour-une-operation-reussie-t5511.html
Chaque patient est différent et, en fonction de chaque situation, le chirurgien doit avoir pour souci d'obtenir la meilleure acuité visuelle possible et la meilleure qualité de vision.
Il s'agit d'un traitement optimisé pour chaque cas.
Le traitement optimisé est un parfait complément du lasik laser femtoseconde. Le chirurgien peut choisir alors le traitement personnalisé le plus approprié pour chaque patient.

La chirurgie de la forte myopie par implant phake

Un implant est un implant phake si le cristallin est laissé en place lors de la chirurgie. Il peut être situé soit en avant de l'iris (implant de chambre antérieure) soit en arrière de l'iris (implant de chambre postérieure). L'intérêt des implants phakes est de préserver un cristallin clair donc l'accommodation et de respecter la rétine.

L'implant phake précristallinien ICL est un implant souple placé derrière l'iris, devant le cristallin. L'avantage majeur est qu'il est situé loin de la cornée, sans contact possible avec celle-ci et donc ne nécessitant pas la même surveillance rapprochée des cellules cornéennes endothéliales que pour les implants de chambre antérieure ou à fixation irienne.
Le recul sur ces implants est de 12 ans en 2013. L'implant ICL est validé et connaît un grand succès dans le monde depuis sa génération V4. Il en existe un forme récente permettant d'éviter d'avoir à réaliser une iridotomie préventive de l'hypertonie oculaire au laser ou chirurgicale. Il existe une forme torique de l'implant ICL pour corriger l'astigmatisme associé.
Le risque de l'implant précristallinien est la survenue de cataracte après quelques années, (2% à 5 ans, 5% des cas à 10 ans selons diverses statistiques). Ce risque est surtout chez le sujet de plus de 45 ans. L’implant peut alors être retiré et la cataracte opérée.
La difficulté de l'implant ICL est de déterminer sa bonne taille, un implant trop petit ou trop grand pouvant entraîner un bombement excessif ou insuffisant, d'où contact avec les structures intra-oculaires. Un implant trop grand peut entraîner une hypertonie oculaire immédiate avec ses conséquences, un implant trop court peut entraîner une cataracte prématurée. L'appréciation de sa taille et de son positionnement par rapport au cristallin peut être aidée par la pratique d'une UBM à ultrasons haute fréquence, examen pratiqué seulement dans des centres très spécialisés.
Implants phakes de chambre antérieure :
L'implant peut être un implant de chambre antérieure à support angulaire ses anses reposant dans l'angle entre l'iris ou la cornée. Ces implants ne sont plus commercialisés depuis 2013.
L'implant peut être clippé à l’iris (implant Artisan ou Artiflex).
Implants phakes de chambre postérieure:
L'implant est devant le cristallin : implant précristallinien ICL ou MPL
Le matériau est le même que pour les implants utilisés dans l'opération de la cataracte. Le recul sur le materiau de l'implant est donc très important.
Ces implants nécessitent des examens pré-opératoires précis pour s'assurer de l'absence de contre-indication et évaluer leur positionnnement futur (comptage cellulaire endothélial, OCT, Orbscan pour calculer la profondeur de la chambre antérieure, UBM à ultrasons haute fréquence). Il peuvent alors être commandés sur mesure au fabricant.
L'opération est menée sous anesthésie locale ou générale, en chirurgie ambulatoire, sans hospitalisation.
Elle s'effectue par une petite incision de l’oeil (3 à 6 millimètres) pour introduire l’implant. Elle est indolore.
La récupération visuelle est rapide, en quelques jours. Les deux yeux sont opérés avec un intervalle de une à deux semaines.
La précision de la correction de la myopie est en général excellente.
L'implant est envisageable dans les cas non opérables par laser mais il s'agit d'une opération plus risquée et qui nécessite une surveillance régulière à vie de l'état de l'oeil. En cas d'intolérance, ces implants doivent être retirés.

Pour plus d'explications : https://www.ophtalmologie.fr/myopie-chirurgie-implant.html

VIDEO REPRISE DE LASIK

Plus d'explications : Retraitement de Lasik

Date de la première opération : mai 2000

Le volet de lasik a été découpé par microkératome Hansatome. L'opération a permis de corriger une myopie moyenne avec astigmatisme avec un bon résultat pour l'époque sur le plan de l'acuité visuelle.
Il existe cependant depuis l'opération une vision floue, non contrastée, un éblouissement, un dédoublement des images et des halos nocturnes.
Tous ces troubles peuvent être regroupés sous l'appellation d'aberrations optiques. ll est en effet possible d'avoir une bonne vision des lettres (les dixièmes) et cependant une mauvaise qualité visuelle.

Ces défauts ont été préalablement analysés par des examens approfondis (aberrométrie, topographie cornéenne, OCT...).
L'épaisseur cornéenne résiduelle mesurée peut permettre une reprise.
Les examens pré-opératoires montrent qu'il s'agit içi d'un cas (rare) pouvant bénéficier d'une reprise.

Les progrès actuels de certains traitements par laser très particuliers peuvent parfois permettre de corriger ces défauts et d'améliorer la qualité visuelle.

Cette reprise est particulièrement délicate et beaucoup plus ardue qu'une première intervention sur un oeil non opéré.
Elle est d'autant plus difficile que le lasik est ancien.Les résultats ne peuvent pas être garantis.

Date de la reprise : mai 2010

1 - Dissection manuelle:
- Le bord du volet de lasik préalablement repéré est disséqué.
- Une spatule mousse est délicatement insérée dans l'interface et va reprendre le plan de clivage antérieur..

2 -Traitement au laser excimer
Il est primordial de veiller au bon centrage du traitement par rapport à la pupille et dans le plan antéro-postérieur.
La charnière est protégée des impacts de laser.

3 - Replacement du volet.
L'interface est soigneusement lavée pour éviter tout dépôt de corps étranger.
Le volet est lissé pour éviter les plis.
Il est replacé exactement à l'endroit où il a été découpé.
Il va adhérer sans suture en quelques minutes par un effet de ventousage.

Résultats

Les résultats ont été bons dans ce cas. 15 jours après l'opération la vision est nette, contrastée, le dédoublement et images fantômes ont disparu, la vision nocturne est améliorée. Le patient ressent une vision 'haute définition'. Les examens complémentaires en particulier l'aberrométrie ont confirmé cette amélioration.

Voir aussi : https://www.ophtalmologie.fr/lasik-retraitement-complications.html
 

Opération de presbytie par laser IntraCOR. Docteur Marc Timsit
 

L'intraCor est une opération de presbytie par laser. Il a lieu dans l'épaisseur de la cornée donc l'opération est purement intra-cornéenne. Il n'y a donc pas de découpe d'un volet comme lors d'un lasik. La surface de la cornée n'est pas concernée ce qui différencie l'intraCor d'un laser excimer de surface (PKR, épilasik). Les suites opératoires sont donc simples, indolores, sans risque d'infection ni de sécheresse oculaire.
1- Marquage de l'axe visuel
Le centrage des anneaux doit se faire au millimètre près. Ce centrage est effectué très soigneusement avant la délivrance des impacts de laser. Le résultat visuel en dépend en grande partie.
2- Traitement par laser femtoseconde
L'action du laser femtoseconde est de faire bomber la cornée centrale sur deux à trois millimètres par un traitement en anneaux concentriques dans l'épaisseur de la cornée. Le but est de modifier sa courbure donc de la rendre plus convergente ce qui permet la lecture. L'opération est rapide. Le laser dure dix secondes, l'opération complète un quart d'heure. Elle est totalement indolore.
La vision de près est bonne dès le lendemain.Les anneaux ne sont plus visibles au microscope au bout de quelques jours.

Pour plus d'explications : www.ophtalmologie.fr/intracor-presbytie-laser.html
 

DrMarcTimsit
 1 opération-myopie-lasikCapture d’écran 6Capture d’écran 6Capture d’écran 66 Capture d’écran 1Capture d’écran 6Capture d’écran 6

Opération de cataracte et de presbytie

Epidémie de myopie. Interview du Dr Marc Timsit

Fatigue visuelle. Ordinateur Interview du Dr Marc Timsit

Reprise de Lasik 10 ans après

Opération de myopie qualité de vision

opération de myopie forte par implant

Opération myopie laser femtoseconde

Opération myopie hypermétropie presbytie

operation-presbytie-intraCor

Opération de presbytie par IntraCor

Visiondescouleurs

Vision des couleurs

3'qualité-vision-opération-myopie
operation-myopie-vision