Opération myopie / Astigmatisme / Aberrations optiques

La description de votre expérience personnelle après une operation de la myopie ou de la presbytie par laser lasik ou implants est la bienvenue

Opération myopie / Astigmatisme / Aberrations optiques

UNREAD_POSTpar Olivia » 20 Juin 2008

Bonjour à tous.

A mon tour, je viens apporter mon témoignage d’opérée de la myopie par le Docteur Marc Timsit.

Je suis une jeune femme de 26 ans, myope, astigmate, avec un strabisme convergeant corrigé mais qui a tendance à revenir de temps à autre. Je portais des lunettes (mon dieu que ça fait bizarre de dire ça à l’imparfait !!) depuis l’âge de 13 mois !! D’abord pour un gros problème de strabisme convergeant, puis pour un problème de myopie. Jusqu’à mes 22 ans, ma myopie n’a jamais arrêtée de chuter. Je suis ainsi descendue jusqu’à -4 et -4,5 de dioptrie.
La strabologue qui me suit me parlait souvent de la chirurgie réfractive, à partir du moment où ma myopie s’est stabilisée. Mais il y a encore 4 ans, je n’avais aucune confiance en cette opération, ni en les méthodes utilisées, même s’il y avait déjà le laser à l’époque. J’avais entendu trop de choses négatives sur cette opération soit disant « miracle ». Et puis il y avait aussi le fait que j’étais morte de trouille à l’idée d’être opérée avec une anesthésie locale, et donc de voir les chirurgiens travailler au dessus de moi, voir le scalpel, et autre outillage de boucher, comme je les appelle ! Bref, un gros apriori sur la chirurgie réfractive, et des connaissances carrément infondées sur la chose !! Donc pour moi, cette opération, c’était comme demander à un escaladeur occasionnel de gravir le mont Everest sans maintien : Beaucoup trop dangereux ! Niet ! Certainement pas ! Non mais vous êtes fous ?!!

Et puis petit à petit, les choses se sont déroulées assez rapidement. En novembre 2007, ma strabologue chez qui j’avais pris rendez-vous pour un contrôle annuel de ma myopie/strabisme me reparle de chirurgie réfractive. Je suis toujours formellement contre, mais entre mon ancien rendez-vous chez elle et celui que je suis en train de vous expliquer, j’ai rencontré des personnes qui ont fait cette opération et qui en ont été content. Mais je pensais encore en négatif et me disais encore : « pourquoi vouloir risquer de voir moins bien qu’avec des lunettes, alors que mes lunettes me plaisent et m’habillent le visage ? C’est vrai quoi ! Les lunettes sont entrées dans la mode ! On en fait des grosses, des petites, des voyantes, des invisibles, etc etc… Et les miennes sont très légères et super discrètes. Et je vois parfaitement bien avec. Pourquoi vouloir les retirer et risquer un problème ?
Ma conscience me dictait ce que je devais penser, mais mon cœur commençait à changer d’avis sur la question : Et pourquoi pas finalement ! Je suis tellement plus jolie sans ! Tout le monde me le dit ! Et puis surtout, quel bonheur de pouvoir avoir un panorama de 150° sans devoir tourner la tête ! Quel confort de ne pas avoir à chercher ses lunettes le matin au lever !! Quel régal de voir sous l’eau avec des lunettes de natation, et d’avoir un masque de ski confortablement posé sur mon nez lors des sports d’hiver !

Comme j’ai tendance à écouter ce que me dis mon cœur, je suis allée sur Internet à la recherche d’information sur la chirurgie réfractive. Quoi de plus normal après tout ! Je n’y connaissais rien et était bourrée d’apriori ridicules mais dans lesquels je trouvais un certain réconfort. Sur internet, je suis tombée sur l’excellent site du Docteur Timsit. J’y ai trouvé des explications claires, en des termes simples sur ma « malformation oculaire », les solutions pour y remédier avec les différentes pratiques utilisées, les explications sur l’avant opération et les suites postopératoires ainsi que les risques encourus. Bref, j’y ai trouvé énormément d’information, et une volonté impressionnante de la part du webmaster de ne rien omettre, d’être le plus transparent possible. Je me suis même dit : Mais c’est génial tout ce travail méticuleux que font certains chirurgiens. Si je me faisais opérer (c’était encore un SI, à cette époque), ce serait par un chirurgien qui prendra toutes ces précautions avec moi. Mais vers qui aller ? Et comment être sûre qu’il ait les machines adaptées ? Et je n’avais pas bien compris en lisant toutes ces informations que le webmaster de ce merveilleux site était en réalité LE chirurgien tout aussi merveilleux qui prenait toutes ces précautions. Lorsque je l’ai découvert, en allant sur son forum de discussion, je me suis dit : Je suis sauvée. SI je me décide à faire l’opération, ce sera à la Clinique de la Vision, par le Docteur Timsit et pas un autre.

Et là, j’ai fais une terrible erreur. J’ai fais une recherche de vidéo sur cette opération qui m’impressionnait encore grandement du fait que l’on est conscient et que l’on doit coopérer avec le chirurgien. J’ai été choquée de voir l’œil écartelé ainsi, et le volet cornéen soulevé. Je n’ai pas pu regarder la vidéo entièrement. J’ai cependant été réconfortée de voir que la Clinique de la Vision disposait bien de tout le matériel dont le Docteur Timsit parle sur son site, du sérieux du chirurgien filmé, et de la joie du patient tout juste opéré.
J’ai été dégouttée de cette opération mais j’avais toujours envie de la faire.

Seulement voilà. Je pratique le tai-jitsu (art martial basé sur les techniques du karaté, judo, aikido et boxe). De la self-défense pure et dure, un art martial plutôt violent ou je ne repars jamais sans au moins un bleu ! J’ai lu sur le site du Docteur Timsit que les arts martiaux étaient déconseillés pendant les 3 mois qui suivent l’opération. J’ai donc mis cette idée d’opération de côté en me disant que je réétudierai la question vers juin, à la fin des cours de tai-jitsu.

Le mois de mai arrive (23 mai 2008) lorsque je repense à cette fameuse opération, et là tout s’enchaine très vite. Une petite relecture de tout le site du docteur Timsit, des témoignages des opérés qui m’ont énormément aidés, et je prends rendez-vous à son cabinet. Ma décision est prise. Le 28 mai a lieu mon premier rendez-vous chez le docteur.

Je vous passe les détails, mais en gros il me montre les différentes techniques utilisées pour l’opération, et me décèle un astigmatisme de haut degré. Je lui dis que je souhaite ce qu’il y a de mieux pour mes yeux, peu importe le prix, et que ma décision est prise, je veux me faire opérer, et si possible à la mi-juin (soit 3 semaines après). Il m’oriente donc vers la technique la meilleure, à savoir le tout laser :
  • Découpe du volet cornéen au laser Femto seconde
  • Traitement de ma myopie et de mon astigmatisme au Lasik
  • Traitement des autres défauts oculaires au Lasik.
J’accepte donc cette solution et nous fixons la date de l’opération au 17 juin, soit 3 semaines après.
Entre temps, je dois faire un bilan complet chez ma strabologue. Plusieurs rendez-vous sont pris, et le dernier se passe 6 jours avant l’opération !! La strabologue doit rédiger le bilan pour le Docteur Timsit rapidement…

Au passage, je souhaitais dire que je craignais un peu la réaction de ma strabologue (très réputée dans le milieu) lorsque je lui dirais que je n’avais pas choisi le chirurgien qu’elle me conseillait, mais un autre pour la chirurgie réfractive. Or, lorsque je lui ai parlé du docteur Timsit, elle a cru que c’était elle qui me l’avait conseillé. Il faut savoir que cette une femme un peu âgée maintenant, et elle ne se souvenait plus vers qui elle m’avait orientée à l’époque. Reste qu’elle connaît le Docteur Timsit et réciproquement. Elle m’a dit que c’était le meilleur chirurgien pour ce genre d’opération et elle n’a pas parue étonnée une seule seconde que je veuille me faire opérer par lui plutôt que par son ami chirurgien également (mais apparemment plus spécialisé dans les lentilles de contact)… Bref, son opinion m’a conforté dans mon choix du chirurgien, et Dieu sait que c’était important pour moi.
Ma strabologue a dont fait, avec l’aide de son orthoptiste, tous les examens nécessaires au docteur Timsit pour l’opération, et les lui a envoyés en très peu de temps.

La nuit de dimanche à lundi est une très mauvaise nuit pour moi. Je cauchemarde sur l’intervention et me pose de plus en plus de questions : Est-ce vraiment utile dans mon cas ? Est-ce que j’ai bien réfléchi ? N’est ce pas trop précipité ? Bref, nuit horrible, pas beaucoup dormi. Ce lundi là (le 16, veille de l’intervention), j’ai un rendez-vous avec le Docteur Timsit. Je le rencontre alors pour la seconde fois. Il me dit avoir bien reçu le bilan de la strabologue, me rassure quant à l’opération du lendemain et surtout, réponds à toutes mes dernières interrogations. Car durant ces 3 semaines, même si ma décision était prise, je passais sans cesse du « j’le fais, j’le fais pas ? Et si ca marche pas ? Et si le résultat n’est pas parfait ? Et si je dois porter une canne blanche ? » Mais je sais que mes interrogations, mes doutes sont légitimes, et je ne les écoute pas. Ce sont les craintes que tout patient a avant d’avoir une intervention chirurgicale, encore plus lorsque cette opération est dite de « confort ». Bref, le docteur est très souriant, me rassure, me rappelle la marche à suivre pour le lendemain (pas de maquillage, ni de parfum, bien prendre le Temesta et les di-antalvic 1h30 avant l’opération, porter les lunettes de confort et les coques de protection la nuit après l’opération etc), et me prescrit les médicaments dont j’aurais besoin pour le lendemain.

Ma nuit se passe étonnamment bien. Je dors peu, mais d’une seule traite. C’est un sommeil de qualité. Le matin, je suis confiante et ne stresse pas trop. J’ai rendez-vous à 9h30 à la Clinique de la Vision avec le Docteur Timsit pour qu’il m’examine les yeux. Il détermine ainsi devant moi les paramètres de réglage des machines laser qui donneront à mes yeux ma nouvelle vue. Clinique très classe au passage. Esthétiquement, elle reflète très bien toutes les dernières technologies qui s’y trouvent.
Le docteur est très consciencieux. Il m’examine les yeux à plusieurs stades de dilatation de ma pupille et me fait donc attendre pas mal de temps en salle d’attente. Vers midi, je rentre chez moi pour déjeuner, et à 14h15, me voilà de retour à la Clinique pour l’opération. Le Temesta que j’ai pris 1h30 auparavant commence sérieusement à faire son effet. Je sens les muscles de mes jambes trembloter sous mon poids. Je me sens bien, je suis calme, sereine, avec tout de même une petite crainte. J’ai peur de bouger l’œil pendant l’opération et de tout faire rater…

Une personne habillée en blouse bleue et masque sur le visage vient faire entrer dans une salle tous les futurs opérés et nous demande de déposer nos effets personnels dans un casier fermé à clef, dont nous sommes les seuls à disposer de la clef. Pour ma part, je n’y laisse que mes lunettes. J’ai le droit de garder mes bijoux sur moi. Mon sac à main et ma veste sont restés dans les bras de ma maman !

Ensuite, nous nous rendons dans une salle. Là, j’apprends que nous serons 2 à être opérés par le docteur Timsit à 14h30 : un gendarme très sympathique, et moi-même. Les autres personnes seront opérées par un autre chirurgien. Du reste, je suis choquée d’entendre une personne nous expliquer que sur un coup de tête, elle a décidée de se faire opérer. Elle était venue accompagner son mari qui avait prévu son opération depuis plusieurs semaines, et s’est dit le jour J : Tiens, et si moi aussi je me faisais opérer ? Du reste, elle était maquillée et parfumée. Le gendarme et moi nous sommes regardés un peu affolés, car nous savions tous les deux que le parfum altère l’effet du laser et peut être néfaste pour l’opération… Immédiatement, je me dis que le chirurgien qui opère cette personne est inconscient de l’accepter aujourd’hui au bloc opératoire. Ce n’est pas le Docteur Timsit qui aurait fait cela ! Il est bien trop sérieux pour ça et ca se voit. Il ne voulait pas m’opérer s’il n’avait pas reçu avant le bilan de ma strabologue, alors imaginez vous un peu si je m’étais parfumée le matin même de l’opération !!! Bref…

Le gendarme avait déjà passé la première étape de l’opération : la découpe du volet cornéen au laser femto seconde. Il m’a rassuré en me disant que l’on ne sentait rien et que ca se passait vraiment bien. J’ai regardé ses yeux de plus près, et je n’ai absolument rien vu. Pas une seule trace du volet cornéen ! Pourtant, il était bien découpé !!!!

L’assistante du docteur Timsit vient me chercher et me conduit dans une petite salle avec la machine à laser femto-seconde. Ca y’est !! J’y suis ! Je m’allonge en dessous du laser. L’assistante m’anesthésie les yeux avec quelques gouttes de collyre et essuie le surplus sur les paupières, ce qui me les anesthésie également. Ma tête est à présent placée sous le laser, bien calée par un oreiller ergonomique.
Le docteur Timsit arrive, me salue, et me réconforte en me disant un petit mot pour me détendre. Il me parle de mon forum de discussion et rit un peu avec ses assistantes. Cela détend l’atmosphère. Puis il commence. A l’aide d’un écarteur, il m’écarte les paupières. Je tiens à préciser que si l’écarteur n’est pas très agréable, cela ne fait absolument pas mal. C’est juste un peu gênant, mais sérieusement, ca fait pas mal et c’est vraiment supportable comme gêne. Puis il me place un anneau de succion et demande à son assistante de « faire le vide ». J’imagine qu’elle retire l’air qui se trouve entre mon œil et cet anneau de succion. Aussitôt, ma vision devient inexistante. C’est comme si mon œil était fermé, je ne vois plus rien. Je ne panique pas, je sais que c’est normal. Là, le docteur m’explique que le laser va découper ma cornée et que je ne dois plus parler. Il fait le décompte des secondes au fur et à mesure de la découpe au laser. Tout se passe très bien, et mon œil semble immobile. En tout cas, je n’ai pas l’impression que je puisse le bouger. Je pense que l’anneau de succion y est pour quelque chose. La découpe se fait et je ne sens absolument rien. Le chirurgien fait le décompte, mais il aurait très bien pu se taire et me dire au bout de 10 secondes : Voilà c’est fini ! Je ne me serais aperçue de rien ! Il libère mon œil droit et procède ensuite de la même manière avec mon œil gauche. Puis, il s’en va et l’assistante me demande de rester allonger dans la salle en attendant que les bulles de gaz qui sont sous ma cornée s’échappent. Je ne vois pas plus bizarrement qu’avant la découpe, mais bon, je la crois sur parole et reste allongée. Les effets du Temesta et l’attente font que je m’endore littéralement sur la table d’opération (très confortable, épousant bien les formes du corps, au passage).

Puis le chirurgien vient me revoir et avec son assistante, ils me conduisent dans une autre petite salle, avec le même genre d’appareil et le même fauteuil d’opération. Je m’y allonge. Mes yeux me brûlent. On me remet donc du collyre anesthésiant (ce collyre anesthésie pour une courte durée. Il faut remettre des gouttes de temps en temps pour continuer l’effet anesthésiant, m’explique l’assistante).
Il me faut quelques secondes avant de m’habituer à la lumière éblouissante de la machine, d’autant plus que le chirurgien vient de me remettre son fameux écarteur à l’œil droit et que je sors d’une sieste de 20 minutes !! Mais comme me dit le docteur, il a besoin de bien voir clair pour pouvoir « disséquer » ma cornée (décoller le volet cornéen préalablement découpé par le laser femto seconde, puis le soulever de l’œil). Encore une fois, aucune douleur, et on ne voit pas les instruments. La sensation est bizarre, mais non inconnue. Ca donne un peu l’impression d’être allongée avec un peu d’eau dans les yeux. On a l’impression de voir à travers une goutte d’eau. Je ne sais pas si c’est très explicite ce que je raconte là, mais c’est ce que j’ai ressentie.

Ensuite, le docteur me demande de fixer le point rouge présent dans le tube du laser pile poil en face de mon œil. En réalité, et je tiens à bien le décrire ici car je n’ai vu nulle part écrit qu’il ne s’agissait pas réellement d’un point rouge), ce fameux point rouge est en fait un nuage de centaines de points rouges. Allez savoir quelle partie fixer ! Pas facile !! Je repère alors une partie du nuage un peu plus sombre (avec un peu moins de points rouges), et me décide à le fixer. Le docteur commence le traitement au lasik, et là, à ma grande stupéfaction, le nuage de points rouges bouge à toute vitesse. Je fixe toujours l’endroit de départ, mais c’est moins facile ! Ca bouge !! En fait, c’est le laser qui fait son effet… Les 3 passages de 9 secondes se passent cependant sans problèmes et je suis très contente lorsque le chirurgien me glisse un petit : « ca c’est parfait ». J’en profite pour souffler un bon coup, car à présent, c’est à l’œil gauche de passer son diplôme !
J’ai beaucoup plus de mal avec l’œil gauche. Je ne trouve pas de point à fixer. L’image que je vois est identique de partout. Le chirurgien commence tout de même son traitement au lasik, mais mon œil bouge souvent. Grace à l’eye tracker qui détecte les mouvements de l’œil horizontalement, verticalement et de façon rotative, le traitement au lasik s’arrête dès qu’il perçoit un mouvement de l’œil. Ainsi, au lieu de 3 passages de 9 secondes sur l’œil gauche, le chirurgien est obligé de me faire une dizaine de passage de 2 à 3 secondes. Très contrariée, je lui demande juste après la fin du lasik s’il est grave que j’aie bougé, s’il y a un problème ou quoi. Là, le chirurgien me dit qu'il a prit son temps et qu'il n'y a tout de même pas de problème. Que c’est le travail d’un bon chirurgien de s’adapter au patient. Je suis rassurée. Je comprends de ses phrases qu’il n’a pas attendu que l’eye tracker fasse son travail avant de prendre la situation en main. Je comprends de ses phrases que c’est le docteur lui-même qui a programmé des passages de 2 à 3 secondes sur l’œil, en plus de la vérification de l’eye tracker, puisque j’avais beaucoup de mal à garder l’œil fixe.

Puis, le traitement lasik terminé, l’assistante du docteur Timsit me demande de m’asseoir et me donne des grosses lunettes noires que je pose sur mon nez (enfin, je sais plus bien si c’est elle qui me les mets ou bien si elle me les donne dans la main, mais qu’importe…). Je récupère mes lunettes dans mon casier, retire mon bonnet de protection ma blouse et mes chaussons de protection (il faut que je m’assois, car les effets du Temesta sont encore là. Sur un pied, je ne tiens plus debout à présent…), puis je rejoins les autres opérés ainsi que les visiteurs dans une salle d’attente à côté du bloc. Là, je bois un chocolat chaud et déguste une madeleine, puis demande au gendarme si pour lui ca s’est bien passé. Il est ravi et voit déjà que le résultat est satisfaisant. Pour ma part, j’entrevois également une très nette amélioration de ma vision. Un voile blanc me bloque un peu la vue, mais je vois tout de même bien sans lunettes de correction. Par contre, mes yeux recommencent à me brûler, et à présent je ne les ouvre presque plus. Les autres opérés pleurent à chaudes larmes, mais pas d’émotion ! Ce sont leurs yeux qui pleurent à cause de l’opération et non leur cœur. Moi, je ne pleure pas. Je suis étonnée de voir qu’une seule larme coule de mon œil gauche à peine. Même pas besoin de kleenex !

Le chirurgien vient me chercher pour une consultation, dans le quart d’heure qui suit l’opération. Il vérifie mes yeux et semble ravi du résultat. Il me donne rendez-vous le lendemain après-midi à son cabinet, et me prie de lui téléphoner sur son téléphone portable personnel ce soir à 20 heures, après une sieste.

Lorsque je rentre, je me couche aussitôt. Vers 20h20, je me réveille, mes yeux ne me brûlent plus. Par contre, j’ai l’impression d’avoir du riz dans les yeux. Si si ! du riz ! Pas du sable !! C’est trop fin du sable, à ce stade là ! :D Je prends toutes les précautions pour ne pas me gratter les yeux cependant, et j’appelle le Docteur, comme il me l’a demandé. Je lui dis ce que je ressens et il m’explique que c’est normal. Mais je le savais déjà, je l’avais lu sur son site !!

Le lendemain, au réveil, j'avais les yeux qui collais et très secs. Ma mère m'a mis les gouttes et aussitôt, ma vision m'a parue nette. Je ne distingue pas encore très bien les écritures. Mais de loin, ma vision est vraiment bonne. Plus besoin de lunettes, vraiment !!!
L’après midi je me rends chez le docteur Timsit, et là, il ausculte mes yeux et me fait passer un test. Le résultat tombe : j’ai 13/10 en vision binoculaire de loin, et ce n’est que le début ! La vision de près va s’améliorer de jours en jours.

Nous sommes aujourd’hui à J+3 de l’opération, et je vois nettement mieux de près mais suis encore gênée. Cette impression de grain de sable (maintenant c’est du sable !) dans mes yeux… Je ne porte plus mes grosses lunettes, et je fais très attention à ne pas me gratter ni même à avoir de cheveux dans les yeux.

Je tiens à dire que je n’ai encore relevé AUCUN des effets secondaires écrits sur le site ou ailleurs. Pas de halos de lumière, pas d’éblouissement face au soleil (enfin, pas plus qu’avant l’opération). Un petit voile seulement, mais ca se dissipe de jour en jour et d’heure en heure. Il faut simplement bien mettre les collyres.

J’ai été faire quelques courses aujourd’hui et je découvre pour la première fois ce qu’est une vision sans lunettes. Je suis un peu gênée, car toute ma vie j’ai vécu avec quelque chose posé sur mon nez et mes oreilles, et là plus rien !! Il me manque quelque chose ! Mais je vois tellement bien que je suis certaine que ce petit manque va trèèèèèès vite se dissiper ! Du reste, c’est un manque sans être un manque ! Je n’ai jamais eu l’habitude en réalité de ne rien avoir sur mon nez, alors forcément, bien voir et ne pas porter de correction, mon cerveau n’arrive pas encore à l’accepter !


Voilà, je tiens à remercier le Docteur Timsit, sans qui je n’aurais certainement jamais franchis le pas de me faire opérer des yeux. Merci du fond du cœur Docteur.
Merci également à Frédéric, un membre de ce forum, un ancien opéré par le docteur Timsit qui est venu me dire quelques gentils mots réconfortants à quelques jours de l’opération.

Je viendrais vous dire dans ce même topic l’avancée de ma vision au cours des semaines, mois, voire années.
Olivia
 
Messages: 29
Enregistré le: 29 Mai 2008
Localisation: 92 (nord ouest)

Opération myopie / Astigmatisme / Aberrations optiques

UNREAD_POSTpar frederic » 20 Juin 2008

Olivia , ton témoignage me fait revenir un an en arrière !!!..
heureux pour toi que cela se soit passé à merveille ..
moi aussi j'ai eu (et j'ai parfois encore !!!! ) la sensation de porter mes lunettes aprés l'opération.
Avec les beaux jours qui arrivent ; tu vas voir comme la nature est vraiment belle .
merci pour ton témoignage , tu m'as donné envie de mettre le mien ..
donnes nous de tes nouvelles au fur et à mesure ...........
Amitiés..frédéric
frederic
 
Messages: 41
Enregistré le: 13 Avr 2007
Localisation: marseille

Re: Opération myopie / Astigmatisme / Aberrations optiques

UNREAD_POSTpar laurent » 21 Juin 2008

olivia ,
vas tu toujours pratiquer le tai-jitsu ? meme dans 3 mois ? car je croyais que les sports de combat avec risque de coups au niveau des yeux sont une contre indication de lasik , vu le risque au niveau du capot cornéen du fait du rique de coups tangentiels ?
merci à toi .................
laurent
 
Messages: 39
Enregistré le: 10 Oct 2007

Re: Opération myopie / Astigmatisme / Aberrations optiques

UNREAD_POSTpar Olivia » 23 Juin 2008

Bonjour Laurent,

3 mois après l'intervention, le volet cornéen est cicatrisé. Bien entendu, il subsiste toujours un risque, mais ton volet cornéen est bien collé au reste de la cornée.
J'ai lu sur ce forum que le docteur Timsit indiquait à un patient que le volet cornéen, au bout de 3 mois de l'opération, est aussi bien « collé » qu’un gros scratch.
Donc pour arriver à décoller le volet cornéen, il faut y aller !!

Maintenant, évidemment si on te met un couteau en plastique dans l'œil (couramment utilisé en self défense), là, il peut y avoir un problème, mais bon...

Donc oui, je compte reprendre le tai jitsu à la mi septembre, tout en sachant que je ferais attention durant le premier mois de reprise.
Olivia
 
Messages: 29
Enregistré le: 29 Mai 2008
Localisation: 92 (nord ouest)

Re: Opération myopie / Astigmatisme / Aberrations optiques

UNREAD_POSTpar Olivia » 24 Juin 2008

Bilan après 1 semaine de l’opération :

Ma vision de loin est excellente. Encore meilleure que le lendemain de l’opération. Hier soir, je suis allée chez le docteur Timsit pour le rendez-vous des 7 jours post opératoires, et j’ai réussi à déchiffrer quelques lettres qui donnent une note de 17/10 en vision binoculaire.
Cependant, ma vision se situe à 15/10 (soit 2 dioptries de plus que le lendemain de l’opération).
Je vois nettement mieux de loin aujourd’hui qu’avant l’opération avec mes lunettes.

Pour la vision de près, ce n’est pas encore ça par contre.
SI j’arrive parfaitement à lire et à voir des choses précises de près, en revanche je suis gênée. Comme un léger voile qui vient m’obstruer la vue. C’est assez gênant.
Le Docteur m’a dit qu’il fallait que mes yeux se rééduquent pour la vision de près et qu’il fallait en générale compter 2 semaines.
Mais déjà, je vois bien mieux de près aujourd’hui que le lendemain de l’opération où je ne pouvais pratiquement pas lire.

J’ai l’impression que mon œil gauche voit moins bien de près que mon œil droit. Pour le moment, je ne m’inquiète pas, je sais qu’il faut du temps avant de récupérer une vision normale. Et puis, ce n’est que supposition de ma part, mais je pense que le stress n’engendre rien de bon pour l’évolution de la vision. Donc je ne me prends pas la tête pour le moment, il sera bien temps de voir d’ici 3 mois comment est devenue ma vision de loin et de près.
Olivia
 
Messages: 29
Enregistré le: 29 Mai 2008
Localisation: 92 (nord ouest)

Opération myopie / Astigmatisme / Aberrations optiques

UNREAD_POSTpar Dr Marc Timsit » 24 Juin 2008

Merci Olivia pour la confiance que vous m'avez témoignée et pour cette observation décrite avec précision. Elle ne manquera pas d'intéresser les internautes.
Votre petite gêne en vision de près est due au fait que vos muscles oculaires ne sont pas encore habitués à travailler et s'estompera rapidement puisque les deux yeux sont bien corrigés.
Dr Marc Timsit
Chirurgie oculaire
 
Messages: 8739
Enregistré le: 31 Mar 2005


ACCUEIL FORUM OPÉRATION MYOPIE TEMOIGNAGES D'OPÉRÉS

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités