OPÉRATION HYPERMÉTROPIE

OPÉRATION HYPERMÉTROPIE


OPERATION HYPERMETROPIE LASER

 

- DOCTEUR MARC TIMSIT - Une opération d'hypermétropie est nettement plus délicate qu'une opération de myopie. Il existe des différences notables et des impératifs absolus pour la réussite.

LA VISION DE L'HYPERMETROPE

hypermétrope-avant-operation

VIDEO OPERATION HYPERMETROPIE DR MARC TIMSIT

opération-hypermetropie-lasik

DANS CETTE PAGE :

La vision de l'hypermétrope

Le patient hypermétrope est encore plus demandeur d'une opération que le myope. Sa satisfaction sera encore plus importante. En effet, le myope a vécu depuis une trentaine d’années avec son défaut visuel stabilisé, est habitué à une certaine qualité de vision avec les lentilles et lit sans lunettes
Le sujet porteur d'une hypermétropie faible, au contraire, a en général, vécu sans lunettes jusqu’à 30-40 ans et s’inquiète alors de voir chuter brutalement sa vision sans lunettes d’abord pour la lecture. La vision de loin peut être encore bonne ou déjà abaissée. Ce handicap s’aggrave rapidement en quelques années et est souvent mal vécu.
Le fort hypermétrope porte, quant à lui, des lunettes depuis l'enfance. Il présente souvent un strabisme opéré ou non.

item3

Dans un oeil hypermétrope les rayons lumineux convergent en arrière de la rétine. L'opération de l'hypermétropie va ramener ces rayons sur la rétine

Quand opérer l'hypermétropie

L’hypermétropie existe dès l’enfance mais, pendant le jeune âge, elle est compensée par l’accommodation du cristallin, ramenant l’image sur la rétine et la vision reste bonne, du moins pour les faibles hypermétropies. Cela explique que certaines personnes jeunes qui sont hypermétropes en sont inconscientes, parce qu'elles ont assez de souplesse dans la capacité de focalisation du cristallin pour corriger cet état sans l'aide de lunettes ce qui peut entraîner des tensions, des maux de tête et de la fatigue oculaire.

Opération de l'hypermétropie faible (< 2 d)

l'opération est généralement inutile chez le sujet jeune car sa vision est encore normale.
L'opération est justifiée plus tard, quand l’hypermétropie se révèle : la vision baisse d'abord pour la lecture ensuite pour la vision de loin, nécessitant un port de lunettes permanent.

Opération de l'hypermétropie forte

Docteur Marc Timsit - On peut effectuer l'opération chez un hypermétrope fort plus jeune car il est porteur de lunettes en permanence. Cela est réalisable dès l'âge de 18 ans (âge légal) sans avoir besoin d'attendre. En effet, contrairement à la myopie, les chiffres d'hypermétropie ne s'aggravent pas avec le temps.
De même une très bonne indication est l'existence d'un strabisme accommodatif. L'indication opératoire est alors justifiée dès l'âge de 18 ans. Une opération d'hypermétropie corrige dans ce cas le strabisme à condition qu'elle soit bien réalisée.
A l'âge de la presbytie, d'autant plus précoce que l'hypermétropie est forte, l'hypermétropie et la presbytie peuvent être corrigées en même temps.

Opération d'hypermétropie-presbytie

Quels hypermétropes peut-on opérer ?

 - L’hypermétropie est plus difficile à opérer que la myopie car les impératifs chirurgicaux sont plus stricts, d'autant plus que l'hypermétropie est forte. La correction maximale que l'on peut envisager est de +6 dioptries, parfois un peu plus dans des mains expérimentées. Cette limite peut difficilement être dépassée en raison de troubles induits de la qualité de la vision liés à un bombement excessif de la cornée.
Le patient doit avoir compris et accepté les suites opératoires de cette chirurgie de l'hypermétropie, différentes de celles de l'opération de la myopie.
Les explications concernant les suites opératoires et l'évolution de la vision nécessitent un bon contact, une bonne écoute et beaucoup de disponibilité de la part du chirurgien. Le temps passé en questions et explications avant l'opération ne doit pas être ménagé de même que le temps passé en consultations post-opératoires. Le patient doit pouvoir être suivi par le chirurgien lui-même car le résultat final ne sera apprécié qu'après quelques mois au minimum. Il est habituel que, pendant cet intervalle le patient soit sujet à de multiples doutes et la disponibilité du chirurgien est cruciale pour l'informer sur l'évolution de sa vision.

Quels sont les objectifs de l'opération de l'hypermétropie

- Une fois opéré, le patient obtient immédiatement une très nette amélioration de la lecture, de la vision intermédiaire (maquillage, rasage, vision sur ordinateur, étiquette dans les vitrines, détails des visages à une distance de conversation…) et de la vision de loin (conduite automobile, télévision), le rendant indépendant des lunettes.
La correction partielle ou totale d'un strabisme éventuel est immédiate. La satisfaction du sujet hypermétrope opéré est donc importante.
Le but de l'opération est de soigner le handicap visuel et d'obtenir une autonomie sans l'aide de lunettes permanente à toutes les distances. Avec une opération bien menée, le résultat doit en outre être durable dans le temps.

Mécanisme d'action dU LASER DANS la chirurgie de l'hypermétropie

hypermetropie-presbytiecorrection-hypermetropie-presbytie-1

 

AVANT OPERATION D'HYPERMETROPIE PAR LASER.

A gauche : Examen de la topographie cornéenne avant opération d'hypermétropie. De profil, le rayon de courbure de la cornée est de 43 dioptries avant correction

APRÈS OPERATION D'HYPERMETROPIE

A droite : Examen de la topographie cornéenne après opération d'hypermétropie. L'action du laser dans l'hypermétropie se traduit par un bombement de la cornée qui se manifeste par une zone rouge arrondie centrale. Il existe plusieurs zones concentriques allant du rouge au jaune en passant par l'orange. la cornée a donc un bombement différent selon l'endroit où le sujet regarde. Elle est devenue multifocale à l'image d'un verre progressif. Cette multifocalité permet la vision de loin, la vision intermédiaire et la lecture. Elle permet ainsi la correction de l'hypermétropie et de la presbytie.

Le rayon de courbure a augmenté à 47 dioptries donc la cornée a été bombée de 47-43 = 4 dioptries. L'action du laser a donc permis la correction totale de l'hypermétropie de 4 dioptries

L'action du laser permet la correction de l'hypermétropie presbytie. Il fait bomber la cornée centrale en creusant un anneau périphérique

L'opération de la presbytie par laser

Quels sont les impératifs chirurgicaux ?

- Le Lasik pour opérer une hypermétropie est quasiment obligatoire

- Ces impératifs sont cruciaux pour l'opération d'une hypermétropie, surtout si elle est forte, beaucoup plus stricts que pour une opération de myopie. La qualité du résultat visuel en dépend.
lasik-hypermetropieL'effet du laser est de faire bomber la cornée centrale en creusant un anneau périphérique
Pour corriger l'hypermétropie, le lasik avec laser femtoseconde est l'opération de choix. L'utilisation du laser femtoseconde pour la découpe du volet est quasiment obligatoire actuellement. Le laser femtoseconde n'est pas le rayon magique qui peut garantir à tout coup la réussite d'une opération. Le laser femtoseconde est le moyen précis et sûr de découper le volet cornéen de façon prévisible et programmable, ce que ne hypermetropie-opérée-laserpermet pas la découpe au microkératome. Il permet d'obtenir un volet large et bien centré, condition indispensable à la réalisation ensuite d'un traitement par le laser excimer qui doit être obligatoirement large et bien centré. Cette condition parfois difficile à obtenir est impérative pour un bon résultat et la durabilité de ce résultat avec le temps. La découpe du volet au laser femtoseconde est particulièrement indiquée dans le traitement de l'hypermétropie et de la presbytie. En effet :
- Le diamètre de la découpe doit être suffisamment large pour que la surface du traitement soit circonscrite par le volet. Le laser femtoseconde permet la création d'un grand volet bien centré de façon reproductible, à bords angulés de façon optimale avec une charnière n'empiétant par sur la zone de traitement. Tout cela permettant une zone de traitement plus large et bien centrée.
- Il entraîne moins de génération d'aberrations optiques et d'astigmatisme induit du fait de la géométrie du volet et de la qualité du lit stromal.
- Il y a moins de risque d'érosion cornéenne, fréquente avec un lasik classique à partir d'un certain âge, avec les complications qui en découlent.
- La pose de l'anneau de succion est plus difficile sur un oeil hypermétrope car il est plus petit. Une perte de succion ne peut pas entraîner les conséquences dramatiques lorsqu'elle se produit lors d'un lasik classique.

Le centrage du traitement laser est un problème crucial chez l'hypermétrope surtout si l'hypermétropie est forte. bloc4Il est compliqué par le fait que, chez l'hypermétrope, le centre de la pupille n'est pas dans le même axe que le centre de la cornée dévié en nasal (angle kappa). Si le traitement est décentré, il y aura automatiquement l'induction d'aberrations optiques définitives et gênantes pour la qualité de vision et qui ne pourront pas bénéficier d'une retouche. La différence d'angle entre ces deux axes (angle kappa) doit être prise en compte pour le centrage du laser.
La découpe au laser femtoseconde diminue en outre beaucoup l'incidence de l'astigmatisme induit car il pemet un volet mieux centré et plus régulier avec une charnière plus petite et plus périphérique permettant un traitement laser plus régulier.
Le volet cornéen doit avoir une épaisseur suffisante pour ne pas entraîner de micro-plis.
L'utilisation du microkératome lors d'un lasik classique est déconseillée car elle ne permet pas d'obtenir de façon constante un volet large et bien centré, ni de l'épaisseur théorique programmée.
La PKR, laser de surface, donne des résultats beaucoup moins bons que le lasik car les résultats sont imprécis et très longs à obtenir. Il existe en outre une régression importante, l'hypermétropie ayant tendance à ré-apparaître avec le temps.

Comment va évoluer la vision après l'opération de l'hypermétropie ?

- La nouvelle vision demande du temps pour s'établir. Dès le lendemain le progrès est notable. L’oeil opéré lit sans lunettes. La vision intermédiaire est bonne. Par contre, il existe un flou en vision de loin avec sensation de dédoublement des images, de voile, du fait d’une surcorrection volontaire et transitoire qui va disparaître progressivement. La durée de ce flou visuel de loin dépend de l'importance de l'hypermétropie, de la qualité de l'opération et de la cicatrisation qui connaît des variations individuelles. Ce flou va s’améliorer progressivement pendant trois mois ou plus, plus rapidement pour les hypermétropies faibles, d'autant plus lentement que l'hjypermétropie est forte. Il existe donc une amélioration très rapide de la lecture et de la vision intermédiaire, plus lente de la vision de loin. La satisfaction du sujet opéré est nettement meilleure en vision de loin à 3 ou 6 mois qu'à 1 mois.

Que devient le résultat à long terme de la chirurgie de l'hypermétropie au laser ?

Avec une opération bien menée, le bénéfice d'une opération se maintient en grande partie avec le temps. De nombreuses années après l’opération, la vision sans correction peut baisser un peu et nécessiter alors le port de petites lunettes d'appoint ou une reprise chirurgicale. Cependant la vision restera de toute façon supérieure à ce qu’elle était avant l’opération et à ce qu’elle serait devenue sans opération.

Peut-on corriger l'astigmatisme associé à l'hypermétropie ?

Le lasik femtoseconde avec traitement personnalisé et reconnaissance irienne est la technique de choix du fait de la facilité de reprise en cas de correction insuffisante, la possibilité de corriger des astigmatismes importants ou complexes.

Quels sont les effets secondaires particuliers de l'opération de l'hypermétropie ?

- La sécheresse oculaire

est très fréquente, encore plus chez les hypermétropes opérés que les myopes opérés, et encore plus si l'hypermétropie est forte. Elle est minimisée par l'utilisation du laser femoseconde et pourra être traitée par des traitements adaptés (collyres et gels instillés fréquemment, traitement médicamenteux, bouchons méatiques...).

- Les troubles de qualité de la vision.

Même si la vision est très satisfaisante en terme de dixièmes, il peut exister une modification de la qualité de la vision. Elle est de retentissement très variable selon les cas, plus marquée pour les fortes hypermétropies.
Il peut s'agir d'une impression de voile, d'une diminution de la sensibilité des contrastes, d'une perception de halos autour des lumières la nuit (par exemple, occasionnée par les phares de voitures lors de la conduite nocturne).
Ces perturbations sont souvent bien tolérées et s'estompent généralement en quelques mois mais peuvent persister, surtout en cas d'hypermétropie forte ou cas d'imperfection dans la réalisation de la chirurgie. Dans l'intervalle, le patient peut être perturbé même en cas d'opération parfaite techniquement par le contraste entre la vision de loin autrefois permise avec les lentilles et la qualité optique actuelle surtout chez les sujets pointilleux et perfectionnistes. Seul le temps permet l'estompe progressive de la gêne.
Surtout pour l'hypermétropie forte il peut persister une vision de loin inférieure à ce qu'elle était avant l'opération, pouvant parfois, mais pas toujours, être améliorée par une paire de lunettes.

- L'astigmatisme induit

Il est plus fréquent dans la chirurgie de l'hypermétropie. Il correspond à la perte de la régularité de la surface de la cornée induit par l'opération ou la cicatrisation. L'effet de l'astigmatisme sur la vision est fonction de son importance : limitation de la vision sans correction, flou visuel, plus rarement vision dédoublée.
La cicatrisation de la cornée peut faire régresser cet astigmatisme pendant des mois. En attendant, le plus souvent cet effet peut être compensé par une paire de lunette occasionnelle.
S'il existe une gêne persistante au delà de cette période, un retraitement par laser demeure possible. On resouleve le volet cornéen et on applique de nouveau le laser approprié.

Comment optimiser le résultat de l'opération de l'hypermétropie -presbytie ?

- Le choix d'un chirurgien exercé et d'un centre spécialisé moderne est capital pour obtenir le meilleur résultat et pour minimiser les risques.
Pour optimiser le résultat de l'opération d'hypermétropie et presbytie, une étude minutieuse des activités et des besoins visuels professionnels et privés pour la vision de loin et la vision de près doit être pratiquée afin d'obtenir un résultat personnalisé. Les besoins visuels du patients désirant une opération sur son hypermétropie et sa presbytie sont éminemment variables en fonction des individus et doivent être soigneusement pris en compte. Remplir un questionnaire approfondi sera à cet égard très utile, préalablement à l'entretien avec le chirurgien. Le but de l'opération est d'obtenir un patient satisfait c'est-à-dire un résultat conforme à son attente. La plupart du temps le sujet privilégie la correction de la presbytie pour obtenir la meilleure vision en lecture mais il peut aussi privilégier la correction de l'hypermétropie pour la meilleure vision de loin possible ou un compromis entre les deux.

La personnalisation du traitement de la presbytie et de l'hypermétropie permet d'optimiser le résultat.
Le traitement est mieux centré s'il est associé à une reconnaissance irienne associée. Le centrage du traitement est particulièrement important pour le traitement de l'hypermétropie car les résultats peuvent se ressentir gravement du moindre décentrement encore plus que pour la myopie. Tous les lasers ne donnent pas la même qualité de vision. Le laser doit comporter un système d'eye-tracker' mutidirectionnel permettant de limiter le risque de mauvais centrage.

- Simplicité de l’opération de l'hypermétropie-presbytie pour le patient et rapidité de la récupération visuelle ne signifient pas simplicité chirurgicale. L'expérience du chirurgien dans l'opération de l'hypermétropie-presbytie est essentielle pour la qualité du résultat. Il y a un incontestable apprentissage chirurgical qui permet d'obtenir de meilleurs résultats au fur et à mesure qu’il est plus expérimenté. Son protocole opératoire de remodelage cornéen est déterminé par un programme qui lui est strictement personnel car établi en fonction de ses résultats antérieurs.

- Le chirurgien doit être apte à pratiquer toutes les opérations existantes.
Un chirurgien ne pratiquant qu'une seule technique d'opération de l'hypermétropie et de la presbytie aura tendance à ne proposer que celle-là. Alors qu'un chirurgien spécialisé en chirurgie réfractive choisira, parmi les différentes opérations existantes, l'opération qui est la plus sûre et qui donnera le meilleur résultat.

OPERATION DE L'HYPERMETROPIE PAR IMPLANTS

LA MISE EN PLACE D'UN IMPLANT INTRA-OCULAIRE est une technique possible pour la chirurgie de l'hypermétropie forte (supérieure à 6 dioptries). Elle permet la correction d'une hypermétropie plus élevée que les autres techniques. L’astigmatisme peut être corrigé par un implant torique. L’opération est indolore. La récupération de la vision se fait rapidement.
Cette technique nécessite d’effectuer une petite incision de l’oeil pour introduire l’implant calculé précisément pour la correction de l'hypermétropie. Ce calcul n'est pas toujours simple.
L’implant peut être placé devant l'iris, en avant du cristallin, ou à sa place après son extraction (chirurgie du cristallin clair).

L’implant peut être placé devant l’iris clippé à l’iris (implant Artisan)

il faudra surveiller la cornée pendant des années par un comptage cellulaire. En effet, en cas de contact entre les bords de l'implant et la cornée, peut se produire une raréfaction des cellules de la face postérieure de la cornée. L'implant doit alors être retiré. Sinon se constitue un oedème irréversible de la cornée qui ne pourra être traité que par une greffe de cornée. Pour cette raison cet implant est quasilment abandonné

Si l'implant est devant le cristallin

L'implant phake pré-cristallinien ICL est un implant souple placé derrière l'iris, devant le cristallin. Cet implant est posé depuis les années 2000.

Avantages de l'implant ICL

L'avantage majeur de l'ICL est qu'il est situé loin de la cornée, sans contact possible avec celle-ci. Donc il ne nécessite pas de surveillance rapprochée des cellules cornéennes endothéliales. Il existe une forme torique de l'implant ICL pour corriger l'astigmatisme associé.

Indications de l'ICL

Il ne peut être placé que si la chambre antérieure est large, supérieure à 2,80 mm. C'est le cas habituellement pour les forts myopes. C'est rarement le cas chez l'hypermétrope fort.
La pupille ne doit pas être trop large. Sinon il y a un risque de halo.
La précision de la correction de l'hypermétropie est en général excellente. L'implant permet de restituer à la plupart des personnes la possibilitéŽde voir sans lunettes. Dans tous les cas la vision sans lunettes est très améliorée.
il existe un risque de cataracte après quelques années. Ce risque est denu très faible avec les implants actuels. L’implant peut alors être retiré et on peut opérer la cataracte en conservant le bénéfice de l’opération initiale sur la correction de l'hypermétropie.

Si le cristallin est retiré

il s’agit de la même technique qui est utilisée pour la cataracte

avec mise en place d'un implant calculé pour la correction de l'hypermétropie à la place du cristallin (implant de chambre postérieure). Cette opération est donc conseillée chez un sujet de plus de 40 ans. En effet, lorsque le cristallin est extrait, il n’y a plus d’accommodation pour compenser la presbytie.

Il est aussi possible d'implanter un implant multifocal progressif

permettant l'opération à la fois de l'hypermétropie et de la presbytie. Dans ce cas, sa puissance doit être soigneusement calculée par une échographie précise car une faible erreur de calcul peut entraîner un résultat décevant. Il ne doit pas exister d’astigmatisme préopératoire important. Les effets secondaires les plus fréquents sont l’existence de halos autour des lumières, d'éblouissement, de baisse de la sensibilité au contraste et parfois de vision trouble. L'arrivée de nouveaux implants progressifs multifocaux permettent de s'affranchir très souvent de lunettes pour la vision de loin et la lecture avec beaucoup moins d'effets secondaires qu'avec les implants utilisés jusque là.

La mise en place d'un inlay, lentille intra-cornéenne

L'inlay permet la correction d'une hypermétropie jusqu'à 6 dioptries avec précision. Il s'agit d'une lentille corrigeant l'hypermétropie en hydrogel à forte teneur en eau (hydrophilie 78%) et forte perméabilité à l'oxygène, d'indice optique identique à celui de la cornée. Elle est d'une extrême finesse (25 à 60 millièmes de millimètre) et mesure 5 millimètres de diamètre. Cette lentille est mise en place dans l'épaisseur de la cornée après soulèvement d'un volet cornéen comme pour le Lasik. Le problème des inlay est leur tolérance à long terme par la cornée; cela fait qu'ils sont rarement utilisés. Des inlays allogéniques constituent une voie prometteuse.

OPERATION D'HYPERMETROPIE. QUESTIONS

Autres questions sur le FORUM OPERATION HYPERMETROPIE

Bonjour Docteur. Je suis hypermétrope + 4,75 oeil droit et oeil gauche, j'aurai voulu me faire opérer par Lasik mais il parait que la chirurgie pour l' hypermétrope n'est pas au point et que la vue pouvait revenir comme avant). Pouvez-vous me dire si les résultats sont satisfaisants et définitifs, par avance je vous remercie de votre réponse car je voudrai me faire opérer prochainement mais j'hésite quant aux résultats.

Dr Marc Timsit - Il est possible d'envisager chez un hypermétrope une chirurgie par lasik. Cette chirurgie est parfaitement au point depuis une vingtaine d'années. Les résultats sont bons mais l'opération demande une réalisation parfaite, plus encore que pour la myopie. C'est pourquoi le lasik femtoseconde est indispensable (meilleur centrage, plus grande surface de traitement..). Le résultat est durable si l'opération est bien effectuée par un chirurgien très expérimenté.

Bonjour Docteur. J'ai rencontré un ophtalmologue en prévision d'une opération de mon hypermétropie. A la suite des examens préliminaires, il m'a annoncé que j'ai les cornées trop plates pour découper des volets de taille convenable et il me propose une opération de l'hypermétropie par PKR avec abrasion de l'épithélium. Je suis hypermétrope, astigmate, avec un début de presbytie (47ans). Je suis refroidie par le post-opératoire qu'il m'annonce (douleur, cortisone, recouvrement lent de la vision). Après quelques recherches, il semblerait qu'un laser femtoseconde pourrait être effectuée. Est-ce la seule possibilité et quels équipements sont-ils les plus performants ?

Dr Marc Timsit - Le laser de surface (PKR) n'est pas l'idéal pour l'opération de l'hypermétropie-presbytie: douleur, longueur des suites, résultats imprécis, non ajustables et régressant dans le temps. Le lasik avec découpe du volet au micokératome risque d'entraîner des problèmes de découpe sur une cornée plate. Reste un lasik avec, pour l'abord de la cornée, la découpe au laser femtoseconde suivi d'un tratement par laser excimer qui va permettre de corriger vos défauts visuels hypermétropie et presbytie. Pour ce laser excimer, ce n'est pas tant une question de marque mais d'expérience du chirurgien qui va choisir pour vous les meilleurs paramètres et la technique appropriée.

J'aimerais savoir quel genre d'opération d'hypermétropie serait le plus judicieux pour ma vue. Correction : oeil gauche : + 4.50 / oeil droit : +3.50 Que me conseillez-vous comme opération ?

Dr Marc Timsit - La meilleure opération pour votre hypermétropie est le lasik avec laser femtoseconde. Elle permet la réalisation plus sûre d'un volet large permettant un traitement par laser excimer large et bien centré. Associé avec une reconnaissance irienne sophistiquée pour le meilleur centrage.

Bonjour Docteur. J'ai 34 ans et une hypermetropie de +4, je voudrais effectuer une opération laser et j'aimerais savoir si dans certains cas des effets secondaires ou indésirables pourraient survenir. je vous remercie d'avance

Dr Marc Timsit - Les effets secondaires possibles sont décrits sur le site. Ils sont plus fréquents que pour l'opération de la myopie et ce d'autant plus que l'hypermétropie est plus forte. Ils peuvent être évités par une technique bien choisie et une opération bien effectuée.

Bonjour. J'ai 39 ans, je suis hypermétrope avec OD +2,50 et OG +2,50 . Ma vue est moyenne de loin, avec des difficultés à lire les petits caractères de près. Suite à une consultation pré-opératoire, le chirurgien m'a dit que j'étais opérable par PKR, avec correction de ma vue de loin mais pas de près. Délai d'environ 1 an pour retrouver une vue parfaite pour le loin et lunettes pour voir de près. . Et que ma cornée étant plus fine, aucune 2ème intervention possible ensuite. Je souhaiterais votre avis svp :
- PKR ou Lasik pour mon cas ?
- Existe t'il un moyen de corriger ma vue de loin et de près ?
- Ma vision sans lunettes n'est pas handicapante pour le moment, me conseillez vous d'attendre quelques années ? Si ma vue se dégrade ensuite je risque de ne plus être opérable ?
- Combien d'années dure la correction obtenue ?

Dr Marc Timsit - Vous pouvez être opéré dès maintenant à la fois pour la vision de loin et la vision de près de façon que le résultat soit rapide et très durable. La PKR n'est pas l'opération optimale pour cela (résultat imprécis, long à obtenir et régressant rapidement avec le temps). Un Lasik est beaucoup plus souhaitable. Cela demande des compétences particulières pour obtenir un bon résultat de loin et de près et qu'il soit durable.

Bonjour Docteur, Hypermétrope de +6 aux deux yeux, je me suis faite opéré il y a 10 jours. Malheureusement, je n'ai pas pu avoir le lasik , yeux trop petits, impossible de passer l'anneau pour la découpe, le chirurgien à donc réalisé l'opération en laser de surface (PKR). il m'a dit que la convalescence était plus longue (une semaine au lieu de 3 4 jours en lasik). Cependant, à J+10, je vois toujours flou de loin. En effet, la vue de près est revenue, je vois très bien mais sur environ 30 cm au delà tout se floute et plus c'est loin, plus c'est flou. Le chirurgien m'a dit que pour ma reprise aujourd'hui je n'aurais pas de soucis mais impossible pour moi de conduire. Il m'a dit que la vue allait revenir progressivement et qu'il faut être patiente mais pas d'évolution et je ne le revois que dans un mois. Je suis inquiète car je me demande si c'est normal que la vision de loin soit si longue à revenir? Quand peut on reconduire après un PKR?. Pensez vous que cela est normal? Merci

Dr Marc Timsit - Le résultat final en vision de loin d'une hypermétropie forte opérée par PKR n'est stable qu'au bout de quelques mois à un an. La récupération d'une vision compatible avec la conduite peut être très long.

Bonjour Docteur, j'ai 20 ans et je suis atteint d'un strabisme de l'oeil gauche depuis mon enfance et j'ai aussi une hypermétropie forte OG +6.00 et OD: + 4.50. . J'ai déjà subi deux opérations pour corriger mon strabisme à l'age de 6 ans puis a l'age de 17 ans, pourtant il est encore visible. Je porte des lentille depuis 3 ans mais j'ai de plus en plus de mal à les supporter. J'ai demandé à mon ophtalmologiste si il était possible d"opérer et il m'a repondu que non. Je me tourne donc vers un autre avis et vous demande s'il est possible de m'opérer? Cette opération de l'hypermétropie corrigera t-elle le strabisme, ce qui m"importe le plus évidemment? Merci

Dr Marc Timsit - Si le strabisme est accommodatif corrigé en grande partie ou totalement par les lunettes ou les lentilles il peut être amélioré ou corrigé de la même façon par une opération de l'hypermétropie appropriée. Cette opération supprimera vos lunettes. Elle demande des compétences particulières pour être efficace sur le strabisme.

Voir opération d'hypermétropie et strabisme

Bonjour Docteur, J'ai 16 ans je suis hypermétrope fort je porte des lunettes OD : +4.50 OG : +5.50. J'ai un strabisme. je voudrais savoir à partir de quel âge je pourrais faire une opération ? Est-ce qu'il vaut mieux attendre? Merci

Dr Marc Timsit - Vous serez parfaitement opérable de votre hypermétropie à 18 ans qui est un âge légal. L'hypermétropie n'évolue pas après cet âge. C'est la myopie qui peut évoluer.

Bonjour Dr, j'ai 27 ans je viens vous poser une question sur l’opération de l'hypermétropie. j'ai une hypermétropie très forte voila ce qui est marqué dans l’ordonnance pour les lunettes :
OD : +9.25 (-1.25) à 175°OG : +9.25 (-1.75) à 15°; croyez vous qu'il y a une chance de faire l’opération ? Merci

Dr Marc Timsit - Votre hypermétropie très forte n'est pas corrigible en totalité par le laser. L'opération par implants peut être étudiée.

Bonjour,J’ai 24 ans, je suis hypermétrope et astigmate. J’ai une correction au niveau de mes lunettes de :OD : +7,00 (-1,00 à 170°) OG : +7 (-1,50 à 10°). De plus j’ai un strabisme convergent de l’œil gauche. Vers l’age de 8 ans, j’ai été opéré des yeux afin de corriger ce strabisme, ce qui a été un succès partiel. Aujourd’hui j’ai donc un strabisme assez prononcé de l’œil gauche lorsque je ne porte pas mes lunettes ni mes lentilles
J’utilise aussi bien les lunettes que des lentilles rigides pour ma correction. Je pense depuis un certain temps à me faire opérer des yeux afin de corriger ces soucis. Je veux juste savoir quelles sont les chances de réussite de cette opération. J’ai très envie de faire cette opération même si les résultats ne sont pas à 100%. Ceci est le premier point sur lequel je souhaite être éclairé, ainsi que sur les méthodes d’opération possible.
Le second concerne mon strabisme. Je souhaite tout simplement savoir si l’opération de mon hypermétropie permettra de corriger mon strabisme. Je suis commercial et c’est vrai que j’attache beaucoup d’importance à l’esthétisme. Voila, je vous remercie d’avance pour vos réponses

Dr Marc Timsit -Evidemment il faudrait faire un bilan complet de vos yeux pour avoir plus de renseignements mais a priori:
1) Vous avez une hypermétropie forte et un strabisme convergent lié au moins en partie à l'excès d'accomodation du fait de l'hypermétropie. En effet, le strabisme disparaît apparemment quand votre hypermétropie est corrigée par les lunettes ou les lentilles. Une opération de votre hypermétropie a donc de bonnes chances d'améliorer votre strabisme. Sinon une opération complémentaire sur le strabisme peut être envisagée.
2) Il faut s'assurer au préalable de l'absence de contre-indication à l'opération en particulier de l'absence d'amblyopie profonde de votre oeil gauche c'est-à-dire d'une baisse de vision importante de cet oeil non corrigible par les lunettes, due à sa non-utilisation pendant l'enfance, de l'absence d'un kératocône ou d'une cornée trop fine.
3) L'opération de l'hypermétropie et de l'astigmatisme par lasik est possible, avec découpe du volet au laser femtoseconde permettant d'effectuer un bon centrage de ce volet et du laser.

Autres questions sur le FORUM OPERATION HYPERMETROPIE

Docteur-Marc-Timsit