CORRECTION DE LA MYOPIE PAR LASIK : EFFETS SECONDAIRES

Effets secondaires lasik correction myopie
operation-myopie-forum


effets secondaires De la chirurgie par lasik

Il y a deux façons de considérer la chirurgie de la myopie:
- se contenter d'obtenir 10/10 en corrigeant par exemple -3 dioptries de myopie pour enlever les lunettes. Une chirurgie standard suffit dans ce cas. Mais alors la qualité de vision peut être problématique.
- Essayer d'obtenir la meilleure qualité de vision possible et de diminuer le risque d'effets secondaires ou indésirables. C'est le but d'une chirurgie de la myopie optimisée. Elle demande une étude approfondie particulière de chaque cas.

Voir : opération myopie obtenir la meilleure vision et minimiser les effets secondaires

Ce n'est qu'après avoir effectué tous les examens pour connaître les caractéristiques des yeux qu'un chirurgien expérimenté et opérant dans une structure moderne et bien équipée peut optimiser le résultat. Le risque d'effets secondaires ou indésirables est faible si le chirurgien adapte la programmation de son opération aux caractéristiques de l’oeil. Pour cela il est très préférable que ce soit le chirurgien lui-même qui procède aux examens pré-opératoires qui vont lui servir à programmer l’opération. Par exemple ces examens doivent comprendre :

- l'étude précise de tous les défauts associés à la myopie pour en tenir compte dans la programmation de l'opération. Par exemple : taille de la pupille, axe de l'astigmatisme, aberrations optiques...

- à choisir le laser qui conviendra le mieux (à condition que le plateau technique avec lequel il travaille lui offre la possibilité d'utiliser la panoplie des lasers existants ce qui n'est souvent pas le cas).

- le choix des paramètres à programmer pour obtenir le meilleur résultat possible avec la meilleure sécurité.

Voir : experiences d'opérés et avis d'opérés

le risque de halos est minimisé si le diamètre du traitement est adapté à la taille de la pupille mésopique dans des conditions où la lumière est moins forte. Ainsi que par la correction des aberrations optiques.

Les problèmes de qualité de vision, vision floue, dédoublée, non contrastée sont prévenus par une étude soigneuse des aberrations optiques pré-opératoires et par la détermination précise du degré et de l’axe de l’astigmatisme. L'astigmatisme étant quasiment toujours associé à la myopie.

LES effets secondaires Du lasik

La sur-correction ou la sous-correction

Le risque de sur-correction ou de sous-correction de la myopie est très faible si le chirugien étudie lui-même le degré de myopie à corriger ainsi que l'astigmatisme (degré et axe). La réfraction à programmer est très souvent différente de celle des lunettes ou des lentilles portées.
Une retouche sera possible si le chirurgien s'est avisé de ménager suffisamment d'épaisseur cornéenne. Le délai pour un retraitement est de un à trois mois après une chirurgie par lasik, un an après PKR.
Le taux de retraitements est plus faible avec un chirurgien expérimenté (1% voire moins). La précision du lasik est supérieure à celle de la PKR pour une myopie supérieure à 3 dioptries et pour la correction de l'astigmatisme ou de l'hypermétropie.
A noter qu'il est beaucoup plus facile de traiter une sous-correction de la myopie qu'une sur-correction.

L’inconfort visuel ou la vision binoculaire double

Ils sont dus à des difficultés d'accommodation ou à la différence de vision entre les deux yeux après correction de la myopie existent surtout si les yeux ne sont pas opérés en même temps (laser de surface PKR). Un verre neutre peut être adapté sur la lunette si la différence entre les 2 yeux est inférieure à 3 dioptries. Sinon une lentille de contact peut être portée sur l'oeil non opéré.
Pour éviter ces désagréments, il est préférable d'opérer les 2 yeux en même temps.

La sécheresse oculaire

La sécheresse oculaire est très fréquente après chirurgie de la myopie par lasik, surtout chez les fumeurs et les sujets de plus de 40 ans: sensation d'yeux secs, picotement, sensibilité déclenchés par le vent, la poussière, le froid, plus rarement flou visuel. La sécheresse est aggravée par le tabagisme, l’allergie, les modifications hormonales, une blépharite, l’âge, la climatisation excessive. Les sujets optant pour la correction de la myopie au laser ont souvent une intolérance aux lentilles de contact du fait d’un manque de larmes. Il faudra s'attendre à une augmentation des symptômes pendant quelques mois.
Le film lacrymal est secrété en permanence et comporte deux éléments : une partie aqueuse et une partie lipidique. Les larmes sont étalées sur la cornée par le clignement des paupières et évacuées par les canaux lacrymaux. La chirurgie de la cornée au laser au laser excimer modifient pendant plusieurs mois les nerfs ciliaires cornéens responsables de la sensibilité de la cornée et par conséquent la sécrétion des larmes pendant au moins six mois. Ce délai est nécessaire à la regénération des nerfs cornéens.
Pendant plusieurs mois donc il est habituel de prescrire des larmes artificielles en collyre en gel ou en pomamde. Un collyre à base de cyclosporine peut être utilisé dans les cas sévères avec kératite. Le traitement d'une blépharite peut être nécessaire.
Il est possible aussi de placer temporaitrement, des bouchons sur l’orifice des canaux lacrymaux pour empêcher l'évacuation des larmes afin qu'elles restent sur l'oeil. Un apport alimentaire en oméga 3 peut être utile. Elle peut être traitée par l'instillation de larmes artificielles parfois pendant plusieurs semaines. Dans certains cas la sécheresse peut être définitive.
La sécheresse oculaire est minimisée par l'utilisation du laser femoseconde avec certains types de découpe du volet coupant moins de nerfs cornéens.

L'astigmatisme induit régulier ou irrégulier

L'astigmatisme induit correspond à la perte de la régularité de la surface de la cornée créé par l'opération ou la cicatrisation.
L'effet de l'astigmatisme sur la vision est fonction de son importance : limitation de la vision sans correction, flou visuel, plus rarement vision dédoublée.
La cicatrisation de la cornée peut faire régresser cet astigmatisme pendant un an.
L'astigmatisme régulier peut bénéficier d'une reprise par laser. L'astigmatisme irrégulier n'est pas corrigible par des lunettes et est difficilement traitable.
L'utilsation du lasik femtoseconde à la place de la découpe par microkératome permet de diminuer beaucoup l'incidence de cet astigmatisme induit car il pemet un volet mieux centré plus grand de façon à ce que les impacts de laser excimer ne soient pas amputés par la charnière. Ce volet est plus régulier avec une charnière plus petite et plus périphérique. De plus les traitements par laser excimer les plus évolués permettent d'avoir un traitement laser plus régulier donc un stroma cornéen plus régulier

Sur un plan esthétique

La correction de la myopie par lasik ne laisse aucune trace visible esthétiquement. Une petite baisse de la paupière est très rare et réversible en quelques mois. Par contre il sera toujours possible de savoir qu'un oeil a été opéré par laser en pratiquant un examen de la topographie cornéenne.

La décompensation d'un strabisme latent

Elle peut être évitée par un bilan pré-opératoire soigneux en cas d'antécédents de strabisme opéré ou non.

Eblouissement 

Un éblouissement transitoire

a été décrit après le lasik avec laser femtoseconde surtout le jour même ou le lendemain nécessitant le port de lunettes teintées. Parfois retardé de quelques semaines, il disparaît après quelques jours de collyre cortisoné.

La baisse de l'acuité visuelle de loin

En cas de chirurgie d'une hypermétropie forte par laser le sujet, même s'il est satisfait de sa vision, peut constater qu'il lit une ou deux deux lignes de moins sur le tableau de lecture. Cela même avec une correction complémentaire éventuelle en lunette.
Chez le myope opéré, surtout en cas d'astigmatisme associé notable, il est courant qu'il existe une différence de vision lors de la comparaison des deux yeux. Cela même avec une intervention chirurgicale parfaitement effectuée. Dans ce cas, ce phénomène s'atténue avec la cicatrisation. S'il existe un petit astigmatisme résiduel, il peut bénéficier d'une reprise.

La qualité de la vision

La qualité de la vision après opération de la myopie par lasik est en règle générale comparable à celle des lunettes ou des lentilles voir meilleure si l'opération a été effectuée de façon optimale. Rarement, même si la vision est très satisfaisante en terme de dixièmes, il peut exister une modification de la qualité de la vision liée à la cicatrisation. Elle est de retentissement très variable selon les cas, plus marquée pour les fortes myopies. Il peut s'agir

d'une vision floue

d'une impression de voile, d'une gêne à la lecture dans des conditions d'éclairage médiocre,

d'une diminution de la sensibilité des contrastes

contraste2visioncontrastenormale

d'une moindre résistance à l'éblouissement,

Eblouissement1

d'une perception de halos

autour des lumières la nuit (par exemple, occasionnée par les phares de voitures lors de la conduite nocturne).

item1

de diffusions lumineuses

lasik-diffusion

de dédoublement

Visiondedoubleeitem2

Ces perturbations sont souvent bien tolérées et s'estompent généralement en quelques mois si l'opération a été menée dans les règles de l'art par un chirurgien expérimenté.

Les effets secondaires de la chirurgie de la myopie par Lasik peuvent être évités ou amoindris et raccourcis par un chirurgien expérimenté en utilisant les techniques les plus modernes de lasik

opホration myopie LARMOIMENT

opホration myopie SENSIBILITE   INCONFORT

opホration myopie VISION TROUBLE

opホration myopie SENSIBILITE A LA LUMIERE

opホration myopie EBLOUISSEMENT  DIFFICULTE  CONDUITE DE NUIT

opホration myopie FLUCTUATIONS DE LA VISION

opホration myopie YEUX SECS

 

Voir :

Obtenir la meilleure vision après une opération de myopie

Opération myopie conditions pour une opération réussie

Les complications du Lasik

Voir aussi :

Quelle opération de myopie choisir ?

Chirurgie de l'hypermétropie

Chirurgie de la presbytie

Chirurgie de l'astigmate