keratocone-topographie
keratocone-1


Le kératocône correspond à une déformation en cône du centre de la cornée avec amincissement entraînant une myopie et un astigmatisme évolutifs et une baisse de vision progressive.
Certains
kératocônes frustes ne sont pas évolutifs et ne s'accompagnent pas de baisse de vision progressive. Ils sont de découverte fortuite sur l'examen de la topographie cornéenne lors d'une demande de chirurgie pour suppression des lunettes. Le kératocône est une contre-indication d'une opération par laser qui risquerait d'affaiblir la cornée mais dans certains cas une opération est cependant possible.


Sur la
topographie cornéenne, la zone rouge correspond à la partie la plus bombée de la cornée.

L'hystérèse de la cornée mesurée par ORA est diminuée.

Les aberrations optiques de haut degré mesurées par aberrométrie sont augmentées.

La cause du kératocône est peu connue probablement génétique du fait de l'atteinte de plusieurs personnes dans une même famille.

Le kératocône est une affection débutant généralement vers la puberté par l'atteinte d'un oeil au début puis le deuxième oeil est atteint dans la majorité des cas.

Au début la correction de la vision peut se faire par des lunettes ou mieux par des lentilles de contact rigides adaptées.

 

L'évolution du kératocône peut être lente mais souvent l'importance des déformations de la cornée rend la vision impossible à corriger par les lentilles de contact. A ce stade, seule une greffe de la cornée peut restaurer une vision correcte et est généralement d'un bon pronostic.

La greffe de cornée peut être retardée par la mise en place d'anneaux intra-cornéens (Intacs, Keraring) dont l'introduction dans la cornée est grandement sécurisée et facilitée par la création de tunnels au laser femtoseconde. Ils permettent d'aplatir le kératocône et donc d'améliorer la vision et la qualité de la vision.

 

Les anneaux intra-cornéens doivent être mis en place précocément pour retarder ou stopper l'évolution du kératocône de manière efficace.

Une nouvelle approche de traitement du kératocône est actuellement effectuée: le cross-linking du collagène cornéen induit par des rayons ultraviolets. La cornée est imprégnée d'une substance photo-sensibilisante, la riboflavine, puis soumise à une irradiation UV. La réaction chimique induite va solidariser les fibrilles de collagène cornéen et donc rigidifier la cornée.

Accueil