Marc Timsit Chirurgie myopie retouche

CHIRURGIE DE LA MYOPIE - RETOUCHE - REPRISE - RETRAITEMENT

Peut-on faire une retouche après une chirurgie de la myopie par lasik si la myopie n'est pas assez corrigée ou trop corrigée (sous-correction ou sur-correction) ?

 

- Lors de l'examen préopératoire, il est possible d'avoir une bonne idée du résultat probable de la chirurgie de la myopie sans toutefois garantir le résultat car il existe des réactions après chirurgie et des différences de cicatrisation qui connaissent des variations individuelles. En effet, surtout pour une myopie forte supérieure à 6 dioptries ou en cas d'astigmatisme, peuvent persister une petite myopie ou un astigmatisme. La vision est alors très nettement améliorée, permettant de recouvrer une autonomie dans les actes quotidiens courants sans l'aide de lunettes mais le patient n'a pas 10/10è. Le résultat final sera évalué après un à trois mois, une chirurgie complémentaire sera alors planifiée après stabilisation de la vision. Le retraitement ou retouche pour affiner la vision est alors aisé en soulevant le volet cornéen, sans avoir à effectuer une nouvelle découpe, et en appliquant de nouveau quelques secondes de laser.

Si cette retouche n'est pas permise par l'épaisseur de la cornée résiduelle, une petite paire de lunettes ou de lentilles peut aider dans des circonstances nécessitant une très bonne vision de loin comme la conduite automobile rapide, la lecture de sous-titres ou d'affiches à une certaine distance. On peut noter que le permis de conduire B, par exemple, exige une vision sans lunettes minimum de 6/10 sur un oeil et 2/10 à l’autre.
Il est toujours possible, si besoin était, de reporter des lentilles de contact après une chirurgie de la myopie dans les mêmes conditions qu'avant la chirurgie.
Le taux de retouche est faible (de l'ordre de 1à 2%) dans les mains d'un chirurgien chevronné avec les techniques les plus performantes.

Le retraitement complémentaire ou retouche sera le plus souvent possible si on a pris soin d'économiser la cornée, de deux façons :
1) utilisation du laser femtoseconde permettant la découpe d'un volet plus fin, augmentant donc l'épaisseur de la cornée résiduelle.
2) utilisation d'un programme d'économie tissulaire 'tissue saving' permettant de moins creuser la cornée, en particulier pour les cornées minces ou les fortes myopies.

Peut-on faire une retouche après une chirurgie de la myopie par laser (PKR ou lasik) s'il existe des effets secondaires ?

• Ces effets secondaires auraient dûs être évités ou minimisés par le choix de la technique chirurgicale, le choix du laser et d'une optimisation adaptée.
Voir les effets secondaires et les options de la chirurgie de la myopie au laser

Les plaintes habituelles sont la vision floue ou dédoublée, non contrastée, les images fantômes, la difficulté dans certaines activités (lecture, ordinateur, conduite nocturne...) les éblouissements et halos, la fatigue visuelle, la baisse de vision nocturne, l’insuffisance de meilleure acuité visuelle même avec correction.

Si le traitement optimal n'a pas été effectué d'emblée il va devenir très difficile de pallier ces effets secondaires. Le temps permet parfois leur atténuation.

Les indications de reprise tardive d'une chirurgie au laser pour aberrations optiques sont liées habituellement à un décentrement, à une zone optique trop étroite ou à une zone optique inhomogène. Elles doivent être pesées au cas par cas avec discernement et expertise, après un bilan très complet, sous peine de résultat décevant.

• Dans certains cas le retraitement peut être envisagé quand les conditions anatomiques et optiques sont favorables et s'il reste suffisamment de cornée. Dans les autres cas, le re-traitement n'est pas possible sous peine de résultat très aléatoire.

Peut-on faire une retouche après une chirurgie de la myopie par PKR ?

- La retouche après PKR est beaucoup plus difficile qu'après lasik. Or la précision de la correction de la myopie de la pkr est moins bonne qu'avec un lasik pour des myopies supérieures à 3 dioptries.
- Il faut attendre 6 mois à un an sinon le risque est une cicatrisation exagérée appelée haze entraînant une opacité cornéenne et une vision voilée. Ce haze peut mettre des années à disparaître.
- L'opération de reprise d'une pkr est beaucoup plus lourde qu'avec le lasik puisqu'il faut refaire une nouvelle pkr au complet avec les mêmes suites douloureuses et longues.
- Autant il est aisé de reprendre un lasik après un mois pour une petite myopie résiduelle de 0,50 ou un petit astigmatisme, autant on hésitera à le faire avec une pkr pour les raisons précédentes. Le résultat visuel, déjà moins précis pour la pkr que pour le lasik sera donc en définitive moins bon aussi du fait de la difficulté de reprise.

Peut-on ré-opérer quelques années après une chirurgie de la myopie ?

- La demande de reprise tardive peut être liée à des plaintes concernant la qualité de la vision: vision floue ou dédoublée, non contrastée, difficulté dans certaines activités (lecture, ordinateur, conduite nocturne...), éblouissements et halos, fatigue visuelle, baisse de vision nocturne, insuffisance de meilleure acuité visuelle corrigée. Il est exceptionnel de pouvoir ré-opérer.

- La demande de reprise tardive peut être liée à une correction insuffisante par exemple :
• la myopie, évolutive, opérée tr
op tôt et qui a donc continué à évoluer.
• le patient opéré de myopie mais devenu presbyte

l'hypermétropie-presbytie-astigmatisme survenant des années après une kératotomie radiaire.
La ré-opération est peut-être possible mais complexe et doit être étudiée au cas par cas après des examens complets

Docteur-Marc-Timsit
VIDEOARTICLE