Marc Timsit Opération astigmatisme

OPÉRATION DE L'ASTIGMATISME

Opération de l'astigmatisme
 

Une opération de l'astigmatisme au laser donne de résultats satisfaisants. Mais cette chirurgie est plus délicate que la chirurgie de la myopie et demande une grande précision.

astigmatismelaser

Le lasik avec laser femtoseconde permet une correction de l'astigmatisme plus précise que lasik classique. Il permet, en effet, une charnière du volet plus petite et plus périphérique donc une délivrance du traitement laser plus large et non tronquée, la découpe d'un volet à faces parallèles (non ménisqué), mieux centré et plus régulier.
Le résultat est encore amélioré en cas d'
opération d'astigmatisme personnalisée selon l'aberrométrie du front d'onde. Cette chirurgie 'sur mesure' permet de corriger l'astigmatisme de haut degré grâce à une reconnaissance irienne et un eye-tracker tridimensionnel et un eye-tracker rotationnel : http://www.chirurgie-refractive.fr/eye-tracker.html

On distingue actuellement deux sortes d'astigmatisme

- L'astigmatisme de bas degré ou de premier ordre, le plus fréquent, où l'on peut individualiser deux méridiens principaux correspondant à l'axe le plus plat (le moins convergent) et à l'axe le plus cambré (le plus convergent). Sa correction peut se faire par lunettes avec verres correcteurs cylindriques, lentilles de contact souples toriques ou rigides, par opération au laser ou par incisions cornéennes.
- L'astigmatisme de haut degré ou de second ordre où il existe 3, 4, ou 5 méridiens principaux voire plus. Sa correction ne peut pas se faire efficacement par les lunettes, lentilles ou la chirurgie classique. Il ne peut être corrigé que par une opération au laser personnalisée, guidée par l'aberrométrie.

L’astigmatisme de bas degré est une anomalie de courbure de la cornée qui présente une forme ovalaire au lieu d’être ronde. Le sujet atteint d'astigmatisme a une vision imprécise à toutes les distances, de près comme de loin. L'astigmate ne perçoit pas nettement les contrastes. L'astigmatisme entraîne un allongement des lignes verticales, horizontales ou obliques et la confusion de lettres proches comme le ‘H’ le ‘M’ et le ‘N’ou encore le 8 et le 0. Il peut provoquer une fatigue oculaire ou des maux de tête.

L'opération de l'astigmatisme au laser excimer modifie la forme de la cornée en creusant plus un méridien que l'autre. La correction au laser de la courbure de la cornée s'effectue en creusant plus les zones les plus bombées que les zones moins bombées.

Un laser de dernière génération permet d'opérer jusqu’à 6 dioptries d'astigmatisme. Si l’astigmatisme est important, on ne peut garantir la correction complète en une seule opération. Le lasik est l'option de choix du fait de la facilité de reprise en cas de correction insuffisante, la possibilité de corriger un astigmatisme important ou complexe.

L'astigmatisme peut aussi être corrigé chirurgicalement par une kératotomie arciforme qui consiste à pratiquer des incisions à la surface de la cornée. Ces incisions peuvent s'effectuer manuellement au bistouri ou au laser. Grâce à quelques gouttes de collyre anesthésique, l'opération est totalement indolore et rapide. Les suites opératoires sont légères. Dès le lendemain la vision est très nettement améliorée.

La difficulté de l'opération de l'astigmatisme est le respect de l'axe

Voir les explications sur l'axe d'astigmatisme

Tout d'abord la détermination précise de
l'axe de l'astigmatisme est fondamentale pour un bon résultat visuel. Ensuite il est capital d'effectuer la correction au laser précisément dans le bon axe. L'oeil n'étant pas maintenu pendant les quelques dizaines de seconde de délivrance du laser il est animé de divers mouvements : mouvements de va-et-vient dans un plan un horizontal appelé XY, mouvements de haut en bas dans un plan vertical appelé Z, mouvements de rotation (cyclotorsion). Ces mouvements de rotation sont à l'origine d'une correction imparfaite de l'axe d'astigmatisme et de l'imprécision du résultat de l'opération d'astigmatisme, d' effets secondaires gênants (flou visuel, dédoublement, halos...) , d'une mauvaise qualité de vision.
L'eye-tracker est un système de poursuite automatique du regard pendant le traitement laser permettant de compenser ces mouvements. Jusqu'à présent, les eye-trackers les plus performants étaient tridimensionnels c'est-à-dire permettant de suivre les mouvements du regard horizontaux et verticaux (3 directions X Y et Z). Les eye-trackers actuels les plus perfectionnés permettent aussi de suivre les mouvements de rotation et de bascule. Un eye-tracker rotationnel
est une sophistication indispensable pour opérer l'astigmatisme. Il est le fruit du progrès en aéronautique militaire dans les tirs de missiles. Il permet de suivre l'oeil non seulement dans ses mouvements horizontaux et verticaux mais aussi dans ses mouvements rotationnels pendant le traitement. Il augmente la sécurité du traitement et devient indispensable dans l'opération de l'astigmatisme où le respect de l'axe du traitement est essentiel pour un bon résultat.

Comment choisir une opération d'astigmatisme ?

- astigmatisme de 1 dioptrie à 1,50 dioptries : laser de surface ou lasik.
- de 1 dioptrie à 6 dioptries : lasik.
- supérieur à 6 dioptries : incisions cornéennes arciformes ou implant.

- astigmatisme oblique ou mixte : lasik avec reconnaissance irienne et gestion statique et dynamique de la cyclotorsion.
- astigmatisme de degré supérieur: lasik femtoseconde avec traitement personnalisé selon le front d'ondes.

L'astigmatisme induit par l'opération

L'astigmatisme régulier ou irrégulier correspond à la perte de la régularité de la surface de la cornée induit par l'opération ou la cicatrisation. L'effet de l'astigmatisme sur la vision est fonction de son importance : limitation de la vision sans correction, flou visuel, plus rarement vision dédoublée. La cicatrisation de la cornée peut faire régresser cet astigmatisme pendant un an. En attendant, le plus souvent cet effet peut être compensé par une paire de lunette occasionnelle ou lentille de contact. S'il existe une gêne persistante au delà de cette période, une re-opération par laser demeure possible.

L'utilsation du laser femtoseconde permet de diminuer beaucoup l'incidence de cet astigmatisme induit par l'opération car il permet un volet mieux centré et plus régulier avec une charnière plus petite et plus périphérique et un stroma plus régulier permettant un traitement laser plus régulier..

L'astigmatisme progressif

Un astigmatisme progressif, évoluant dans le temps, peut être la traduction d'un
kératocône.
Le kératocône est une maladie dégénérative de la cornée qui prend alors la forme d'un cône, responsable de sa déformation progressive donc d'astigmatisme. Il est capital de le dépister avant toute opération au laser car il en constitue la grande contre-indication. En effet, s'il est méconnu dans ses formes frustes ou débutantes une opération malencontreuse va aggraver la déformation cornéenne, à l'origine d'une ectasie de la cornée.

Docteur-Marc-Timsit