Marc Timsit Effets secondaires lasik correction myopie

CORRECTION DE LA MYOPIE PAR LASIK : EFFETS SECONDAIRES

Effets secondaires de la chirurgie de la myopie par lasik

Quels effets secondaires peut-on rencontrer après la correction de la myopie au laser par lasik ?

- L’inconfort visuel ou la vision double dûs à des difficultés d'accommodation ou à la différence de vision entre les deux yeux après correction de la myopie existent surtout si les yeux ne sont pas opérés en même temps. Un verre neutre peut être adapté sur la lunette si la différence entre les 2 yeux est inférieure à 3 dioptries. Sinon une lentille de contact peut être portée sur l'oeil non opéré.
Pour éviter ces désagréments, il est préférable d'opérer les 2 yeux en même temps.

- La sécheresse oculaire est très fréquente après correction de la myopie par lasik, surtout chez les fumeurs et les sujets de plus de 40 ans: sensation d'yeux secs, picotement, sensibilité déclenchés par le vent, la poussière, le froid, plus rarement flou visuel. Cette sensation est temporaire. Elle peut être traitée par l'instillation de larmes artificielles parfois pendant plusieurs semaines. Les sujets optant pour la correction de la myopie au laser ont souvent une intolérance aux lentilles de contact du fait d’un manque de larmes. Il faudra s'attendre à une augmentation des symptômes pendant quelques mois.Dans certains cas la sécheresse peut être définitive.
La sécheresse oculaire est minimisée par l'utilisation du laser femoseconde.

- L'astigmatisme induit régulier ou irrégulier correspond à la perte de la régularité de la surface de la cornée induit par l'opération ou la cicatrisation. L'effet de l'astigmatisme sur la vision est fonction de son importance : limitation de la vision sans correction, flou visuel, plus rarement vision dédoublée. La cicatrisation de la cornée peut faire régresser cet astigmatisme pendant un an. L'astigmatisme irrégulier n'est pas corrigible par des lunettes.
L'utilsation du lasik femtoseconde permet de diminuer beaucoup l'incidence de cet astigmatisme induit car il pemet un volet mieux centré et plus régulier avec une charnière plus petite et plus périphérique et un stroma plus régulier permettant un traitement laser plus régulier.

- Sur un plan esthétique, la correction de la myopie par lasik ne laisse aucune trace visible. Une petite baisse de la paupière est très rare et réversible en quelques mois.
- La décompensation d'un strabisme latent peut être évitée par un bilan pré-opératoire soigneux en cas d'antécédents de strabisme opéré ou non.

- Un éblouissement transitoire a été décrit après le lasik avec laser femtoseconde surtout le jour même ou le lendemain nécessitant le port de lunettes teintées. Parfois retardé de quelques semaines, il disparaît après quelques jours de collyre cortisoné.

-
La qualité de la vision après correction de la myopie par lasik est en règle générale comparable à celle des lunettes ou des lentilles. Rarement, même si la vision est très satisfaisante en terme de dixièmes, il peut exister une modification de la qualité de la vision liée à la cicatrisation. Elle est de retentissement très variable selon les cas, plus marquée pour les fortes myopies. Il peut s'agir d'une impression de voile, d'une gêne à la lecture dans des conditions d'éclairage médiocre, d'une diminution de la sensibilité des contrastes, d'une moindre résitance à l'éblouissement, d'une perception de halos autour des lumières la nuit (par exemple, occasionnée par les phares de voitures lors de la conduite nocturne). Ces perturbations sont souvent bien tolérées et s'estompent généralement en quelques mois si l'opération a été menée dans les règles de l'art. Dans l'intervalle, le patient peut être perturbé par le contraste entre la vision autrefois permise avec les lentilles et la qualité optique actuelle surtout chez les sujets pointilleux et perfectionnistes. Seul le temps permet l'atténuation progressive de la gêne.

Les effets secondaires du lasik peuvent être évités ou amoindris en utilisant les techniques les plus modernes de lasik: laser femtoseconde et traitement optimisé avec économie tissulaire cornéenne permettant une large zone optique, guidé par l'aberrométrie et la reconnaissance irienne et traitement asphérique diminuant les aberrations optiques. Voir http://www.ophtalmologie.fr/operation-myopie/operation-myopie-conditions-pour-une-operation-reussie-t5511.html

Docteur-Marc-Timsit
forum-operation-myopie1