Marc Timsit Lasik épaisseur cornée Cornée fine

LASIK ET EPAISSEUR DE LA CORNEE. ECTASIE

OPHTALMOLOGIE.fr

OPÉRATION DE LA MYOPIE EPAISSEUR DE LA CORNEE

Calcul de l'épaisseur de cornée restante après un lasik
Importance de l'économie tissulaire

 

Economiser la cornée lors d'un traitement au laser est un problème essentiel :
• Pour pouvoir traiter sans risque d'ectasie une
forte myopie .
• Pour pouvoir traiter la myopie sans risque d'ectasie quand la
cornée est fine.
• Pour pouvoir effectuer un
re-traitement en cas de résultat insuffisant.
• Pour pouvoir effectuer une
zone de traitement large limitant le risque d'effets secondaires dans toutes les myopies.

L'épaisseur cornéenne est mesurée par pachymétrie ou par Orbscan. L'épaisseur minimale admise pour ne pas laisser une cornée trop fine après traitement est théoriquement de 250 microns, mais de 300 microns pour plus de sécurité pour les chirurgiens utilisant le laser femtoseconde.
Une épaisseur restante trop faible expose au risque grave d'
ectasie cornéenne. L'ectasie est le bombement évolutif d'une cornée trop fine qui se déforme progressivement. L'ectasie est une complication majeure du lasik pouvant conduire à la nécessité d'une greffe de cornée. L'ectasie se manifeste, quelques mois ou années après l'opération, par la réapparition de la myopie et d'un astigmatisme qui vont s'accentuer progressivement pour atteindre des chiffres importants.

L'utilisation, lors d'un lasik traditionnel, d'un microkératome avec une lame pour découper le volet expose à la possibilité, non rare, de découper un volet d'une épaisseur nettement supérieure à celle qu'on avait programmée. La cornée risque donc d'être trop amincie et on obtient une cornée résiduelle nettement inférieure à l'épaisseur théorique que l'on avait calculée et alors que l'on pensait qu'il resterait 250 microns, on s'aperçoit, après l'opération, qu'il n'en reste que 210 ou 220 par exemple !. Le danger d'ectasie cornéenne est alors important. L'utilisation du laser femtoseconde pour découper le volet est beaucoup plus précise, l'épaisseur du volet obtenu ne pouvant que peu s'écarter de l'épaisseur programmée : 30 voire 50 microns de plus pour le microkératome, 10 microns de plus pour le laser femtoseconde.

Plus on réduit la zone de traitement (5,5 mm ou 5 mm), moins on creuse mais on s'expose alors au risque d'effets secondaires gênants notamment nocturnes. Il y a donc un intérêt à effectuer des zones de traitement les plus larges possible. Plus la zone de traitement est large, moins il y aura de risque d'effets secondaires gênants.
Or,
pour obtenir une zone de traitement large, il faut creuser plus la cornée. D'où l'intérêt supplémentaire d'économiser la cornée par la découpe du volet au laser femtoseconde et l'utilisation du programme permettant la meilleure économie tissulaire.

Les chiffres ci-dessous sont donnés en microns pour une myopie de -7 dioptries et pour une zone de traitement au laser de 6 mm. L'épaisseur initiale de 520 microns est un peu fine mais courante. Une cornée fine peut descendre jusqu'à 470 microns, diminuant encore plus la cornée résiduelle.

 


LASIK CLASSIQUE AVEC DECOUPE AU MICROKERATOME

LASIK AVEC LASER FEMTOSECONDE AVEC DECOUPE ET TRAITEMENT STANDARDS

LASIK AVEC LASER FEMTOSECONDE AVEC DECOUPE FINE + ECONOMIE TISSULAIRE MAXIMALE

EPAISSEUR DE LA CORNÉE INITIALE

520

520

520

ÉPAISSEUR DU VOLET PROGRAMMÉE

130

120

100

ÉPAISSEUR RÉELLE DU VOLET OBTENU

160

130

110

EPAISSEUR CORNÉE APRÈS DÉCOUPE

360

390

410

ABLATION CORNÉENNE PAR LE LASER

135

135

80

EPAISSEUR CORNÉE RESTANTE

225

255

330

Mise à jour 2015

item16
forum-operation-myopie1